04 94 290 541

Du MARDI au SAMEDI : 10h00 - 19h30

S'inscrire à la Newsletter

4 boulevard Pierre Toesca
83000 TOULON

The Witcher le jeu de rôle : entrez dans l'univers du sorceleur !

Publié le 22/05/2019 Par Seb

The Witcher, le jeu de rôle a débarqué sur nos étals la semaine dernière et depuis nous avons eu le temps de le feuilleter avec attention. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle a été captée !

Dès le premier regard, on est frappé par la qualité du matériel (papier glacé, couverture rigide cousue collée etc.) et on s’aperçoit que le jeu a bénéficié d’un travail soigné avec de superbes illustrations ainsi qu’une maquette propre et très claire.

Vous pouvez d’ailleurs y jeter un œil directement avec cet open the box de Rôliste TV :

À l’instar des autres produits dérivés de cette licence à succès (série des jeux vidéos type RPG de CD Projekt Red, jeu de plateau par Fantasy Flight Games), on voit bien qu’il s’agit là d’une œuvre de fan qui respecte l’univers conçu par son auteur : l’écrivain polonais Andrzej Sapkowski qui a reçu le prix du Meilleur Roman de Fantasy en 2009 lors du David Gemmell Legend Award.

 

Édité avec brio par Arkhane Asylum Publishing (qui est à l’origine de la renaissance en France de Vampire : La Mascarade et de Loup-Garou : L’Apocalypse), le jeu se place clairement dans la lignée scénaristique des jeux vidéos de CD Projekt. La timeline choisie par les auteurs se situent peu après les événements de The Witcher II – Assassins of Kings, soit fin 1271 – début 1272 au calendrier du monde ayant subi les conséquences de la Conjonction des Sphères.
En effet, si vous êtes libre de battre la campagne, tout se fera sur fond de 3e Guerre Nilfgaardienne pour laquelle il vous faudra choisir un camp dès que vous interagirez avec les populations du Continent (et d’ailleurs !). Vous pourrez aussi croiser le chemin de Loup Blanc à la recherche de son amour perdu, celui de Vernon Roche en quête de solutions pour la Témérie ou bien encore celui de la puissante et colérique Yennefer de Vergenberg.

Vous pourrez incarner l’une des 9 professions disponibles : Artisan, Barde, Criminel, Docteur, Homme d’armes, Mage, Marchand, Prêtre et… *roulement de tambours* (Wait for it !) Sorceleur !
Les dangers seront nombreux et vous retrouverez le bestiaire monstrueux qui a fait le succès de la série depuis les embarrassants nekkers aux imposants et hypnotiques fiellons. La magie quant à elle est bien entendu très présente et particulièrement puissante quoique réservée à une élite : manipuler les éléments pour invoquer des tornades ou des pluies de feu n’est pas chose aisée.

 

Côté système, c’est assez classique. On joue avec un dé 10 et les critiques s’obtiennent avec un 10 naturel (dé explosif). Pour les combats, on détermine des valeurs d’initiative (basée sur votre caractéristique Réflexes ajoutée à un jet de dé) avant de séquencer l’action en rounds (pendant lesquels vous pouvez vous déplacer à concurrence de votre Vitesse en mètres). Les notions de lignes de vue et de couverts si chères aux figurinistes et autres fans de X-Com-like sont très présentes et doivent être exploitées par les joueurs pour en tirer avantage. De même, la localisation des dégâts, le fait d’attaquer en groupe ou d’être à contre-jour sont pris en compte.
Toutefois, il est à noter que vous pourrez dépenser des points d’endurance pour obtenir des actions supplémentaires (attention à ne pas tomber d’épuisement sinon on ne donne pas cher de votre peau !).
Vous l’aurez compris, le combat se veut très tactique et il vous faudra être habile pour triompher de vos adversaires sans quoi l’issue pourrait être fatale.
Si certains ont peur d’une usine à gaz façon années 80, qu’ils se rassurent ! Avec quelques jetons et marqueurs, les décomptes seront en fait très digestes.

Car, rappelons-le, le monde du sorceleur n’est pas celui des Bisounours, loin s’en faut. Et il y a donc fort à parier que vos joueurs passeront de longs mois en convalescence au temple de Mélitele ou chez quelque guérisseur dont il faudra s’acquitter les services…

The Witcher, le jeu de rôle - couverture intérieure - jdr - jeux -Toulon - L'atanière

Enfin, une fois n’est pas coutume, on terminera par une vue d’ensemble de la création de personnage qui se veut à la fois complète et immersive. La vie du personnage est bien détaillée à travers de nombreux tableaux à choix multiples qui donnent au final corps et substance au personnage. C’est cette profondeur de background qui permettra de réaliser deux PJ de même race et profession et pourtant profondément différents. Bref, une vraie réussite qui n’augure que du bon côté roleplay.

 

Alors, si l’envie de jouer dans le monde fabuleux de Geralt de Riv vous titille ou si vous vous cherchez un univers d’heroic fantasy bien campé avec une véritable géopolitique , d’authentiques structures sociales et des personnages hauts en couleurs, vous prendrez place autour d’une table de The Witcher le jeu de rôle. 😉

 

Pour aller plus loin :
– le mini-site dédié de l’éditeur (Arkhane Asylum Publishing).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaire(s)

    %d blogueurs aiment cette page :