Exodus : Le premier volet de la saga Seeders from Séréis est lancé…

Exodus - Seeders from Sereis - boite - jeu de société - Toulon - L'Atanière.png

Exodus est un jeu de stratégie pour 2 à 4 joueurs dès 14 ans pour des parties de 2h environ imaginé par Serge Macasdar et Charbel Fourel, édité par Sweet November et superbement illustré par Gaël Lannurien et François Baranger.
Exodus - Seeders from Sereis - boite - jeu de société - Toulon - L'Atanière.png

Seeders from Séréis – Episode 1 : EXODUS, Le Pitch

Les Semeurs sont en danger.
Menacés par une force inconnue que même la Grande Génothèque ne parvient pas à expliquer, des planètes entières se vident désespérément de leur énergie au point que leur dislocation est désormais inéluctable. Si le phénomène se poursuit, l’Empire de Séréis sera quasiment coupé en deux et peut-être même anéanti.
Face à cette situation de crise, l’urgence est d’évacuer les dizaines de planètes à la merci du néant galopant. Et l’ensemble des Arches-Filles dont les Semeurs disposent ne suffiront pas à un tel exode.
Il va donc falloir construire de nouvelles arches, qui devront surpasser en tous points les anciennes…

Les joueurs incarnent les représentants des Castes de Séréis (Architeks, Bio-Consortium, Déviants, Noyau, Originels, et Théocrates), mis en concurrence pour élaborer le projet de ces nouvelles arches. Pour cela, ils disposent de négociateurs hors-pair qui useront de toute leur influence pour acquérir les plans des modules à construire et recruter les meilleurs équipages. Mais, dans une société Semeur où seul compte le succès, leurs adversaires n’hésiteront pas à utiliser les pouvoirs et les divisions des six castes de Séréis pour les faire échouer… Et entrer ainsi à leur place dans l’Histoire des Semeurs !

Combinant majorité, placementbluff, gestion de ressources, deckbuilding et combinaisons de cartes, Exodus est un jeu de stratégie tactique qui saura mettre à l’épreuve les plus solides amitiés… ^_^

Et concrètement, c’est quoi Exodus ?

Doté d’un matériel magnifique, le jeu n’en pas moins magnifiquement illustré et ces deux aspects alliés à l’univers très riche du jeu mettent de suite dans l’ambiance (mention spéciale aux plaques individuelles avec des emplacements creusés qui permettent de réagencer son matos sans effort !).
Exodus - Seeders from Sereis - contenu - jeu de société - Toulon - L'Atanière

Le jeu se déroule en 4 tours et, à l’issue de ceux-ci, le joueur possédant le plus de points de prestige remporte la partie.

Phase de Fondation

On débute avec 4 cartes en main pour procéder à un draft (comme dans 7 Wonders) afin de constituer sa main initiale. Une fois cette étape effectuée, on entre dans le cœur du jeu avec la phase de négociation…

Phase de Négociation

À tour de rôle et dans l’ordre du tour de jeu, on choisit l’un de ses Négociateurs pour le placer judicieusement afin qu’il soit en bonne position pour nous octroyer des cartes (équipages et modules) adaptées à notre stratégie : idéalement de quoi compléter notre main.

Une fois tous les postes de Négociateur pourvus, on va procéder au décompte d’influence pour savoir qui s’arrogera les services de tel ou tel équipage/module. Le joueur intègre alors à sa main les cartes ainsi acquise et récupère un Négociateur pour chacune.
D’ailleurs, selon son origine sociale, un Négociateur bénéficiera d’un bonus pour les cartes de sa Caste (ie. de la même couleur).
De plus, si deux Négociateurs du même joueur se retrouvent de part et d’autre d’une carte du plateau, non seulement le joueur propriétaire en récupérera un seul mais en plus pourra faire bénéficier de l’expérience le second négociateur resté ainsi sur le plateau. Ce dernier disposera alors d’un bonus permanent dans les négociations liées au domaine de la carte concernée.
Enfin, en cas d’égalité, la carte convoitée par les différents joueurs concernés est défaussée. Il faut donc être vraiment très attentif à l’optimisation du placement de ses Négociateurs pour à la fois s’assurer d’emporter la mise mais aussi pour tenter d’empêcher au mieux les conquêtes adverses.

Une fois cette phase de placement terminée, on nettoie le plateau et l’on entame alors la construction de votre arche à proprement parler.

Phase d’Intégration

Tout d’abord, il vous faudra toujours commencer par bâtir un module (afin que votre vaisseau puisse accueillir des équipages…). Pour ce faire, on utilise alors une partie de ses cartes comme ressources en les défaussant (comme dans Race for the Galaxy). Et oui ! Ces cartes si durement acquises… Certaines ne serviront qu’à en payer d’autres !
Ensuite, il faudra veiller à toujours avoir la place nécessaire dans vos modules pour les équipages que vous désirez utiliser…

Exodus - Juge - Originels - jeu de société - Toulon - L'Atanière Exodus - Fille de Joie - Déviants - jeu de société - Toulon - L'Atanière
Exodus - Marché Galactique - Noyau - jeu de société - Toulon - L'Atanière Exodus - Technopôle - Architeks - jeu de société - Toulon - L'Atanière

Les choix seront donc cornéliens et lourds de conséquences et c’est justement là que réside toute la saveur d’Exodus ! 🙂
On pourra bien évidemment se baser sur les différents gains en points de prestige des cartes, mais il ne faudra pas pour autant négliger leurs différentes capacités spéciales. Outre les capacités techniques et les capacités de prestige, il y a notamment les capacités de Caste qui sont au nombre de quatre.
Mutagène (capacité affiliée à la faction du Bio-Consortium) qui sert à faire muter les équipages et ainsi leur donner le trait Mutant.
Geôlier (capacité affiliée à la faction des Originels) qui permet d’emprisonner ou libérer des équipages (et du coup qui permet  de s’approprier des cartes appartenant à des adversaires).
Recrutement Ouvrier (capacité affiliée à la faction du Noyau) et Recrutement Converti (capacité affiliée à la faction des Théocrates) qui servent à obtenir des équipages secondaires (lesquels ne prennent pas de place dans les modules) non présents dans le deck principal.

Phase de Prestige

Lors de cette dernière phase, on va tout simplement compter les gains en point de prestige de chaque joueur récupérés grâce aux capacités de prestige.
D’ailleurs, pour pouvoir activer une capacité de prestige de module, il faut que celui-ci soit habité. Pour ce faire, il est possible, au début de cette phase, de réorganiser notre arche et de déplacer des équipages.

L’avenir d’Exodus est déjà en train de s’écrire…

L’univers des auteurs étant aussi riche que développé, il est d’ores et déjà prévu pour le futur, outre une extension pour Exodusun petit jeu et un jeu de rôle.

Bourré d’options, interactif à mort, beau comme un camion et issu de l’imagination débordante de deux auteurs locaux (Serge habite à La Seyne et Charbel vient de Bandol), Exodus est un must sur lequel il vous faut vous jeter sans hésiter ! ;P
Exodus vient d’ailleurs d’être récompensé ce week-end à OctoGônes, le célèbre festival ludique lyonnais qui l’a primé comme le meilleur jeu 2017 pour  joueurs confirmés.

Que ce soit pour découvrir le jeu ou rencontrer l’auteur, penser à venir10 CE SAMEDI 14/10 de 15h00 à 17h00 pour la séance de dédicaces de Serge Macasdar à la boutique !

Pour aller plus loin :
– La vidéo des règles par l’auteur (Serge Macasdar).
– La Tric-Trac TV de l’explipartie.
– La fiche Ludovox.
– La fiche BoardGameGeek.
– La page Facebook du jeu.
– Le site officiel du jeu.

Kréus : Refaites le monde… Et surtout, faites vous confiance !

Kréo - boîte

Kréus est un petit jeu stratégique et coopératif signé Julien Prothière, édité par Sweet November et illustré par Tom Prothière pour des parties d’une demi-heure environ.
Kréus

Très agréable à l’œil et à jouer, Kréus vous permettra de façonner le monde en incarnant des Titans primordiaux mais, attention, le jeu n’est pas sans subtilité et il vous faudra bien quelques parties avant d’en cerner les différents aspects.

Là où Kréus est on ne peut plus original c’est qu’il s’agit d’un jeu coopératif où l’on ne parle pas à ses partenaires !
En fait, chaque joueur va poser une carte face cachée ; puis, on va les retourner l’une après l’autre et la suite d’événements amenant à la Création ne devra en aucun cas être interrompue sous peine d’être irrémédiablement perdue.
Alors, ce n’est pas parce qu’on ne peut pas parler qu’on ne peut pas donner d’indication à ses partenaires pour autant. En effet, il est possible de dépenser des jetons « énergie » pour échanger des cartes, montrer une carte à un autre joueur, etc.

On dit souvent des jeux coopératifs qu’en fait seuls 1 ou 2 joueurs jouent véritablement tandis que les autres suivent la stratégie donnée par les leaders mais ici il faudra non seulement faire confiance aux autres et se mettre à leur place pour pouvoir les aider mais aucun joueur ne pourra contredire ou influencer les choix d’un autre ou même les compenser !
Bref,  on fait équipe, point.

Le jeu, qui n’est pas sans rappeler Hanabi par certains côtés, vous demandera donc une bonne dose de déduction, de mémoire et de pari, les trois mêlés donnant un goût savamment stratégique.
Donc, on le répète encore, sous ses dehors simplistes et une très grande accessibilité, Kréus s’adresse aux joueurs avertis car les interactions et les paramètres à suivre au cours de la partie deviennent vite durs à suivre au-delà de 4 joueurs.

Pour aller plus loin :
– le test Ludovox.
– la présentation du jeu en vidéo (Ludo-Chrono).
– la fiche Tric-Trac.

Check ! Le Ouga-Bouga des gestes est là ! ^_^

Check - matériel

Check - matériel
Check !
est un petit jeu d’ambiance de Julien Prothière édité par Sweet November et illustré par Tom Prothière.

Accessible dès 7 ans et pour une durée n’excédant pas 15 minutes, Check ! est un jeu de coordination et de mémoire qui se veut essentiellement fun et… stylé !
Eh oui ! Car, pour remporter la victoire, il vous faudra avoir du style !

Au début de la partie, les joueurs sont en cercle et on dispose une carte d’équipe entre chaque personne. Chaque joueur fait donc partie de deux équipes à la fois et ses points seront fonction de chacune des équipes auxquelles il appartient. Pas question d’en privilégier une par rapport à l’autre donc !
En fait, les différents équipiers vont devoir s’affronter dans une bataille de gestes dont l’ordre leur est imposé (principalement par les autres joueurs) parmi 4 communs à tout le monde (le Classic où on se serre la main, le High Five où l’on se tape dans les mains, le Punch où l’on se colle les phalanges et le Showdown où l’on se serre les paumes des mains) et 1 spécial propre à chaque équipe (le fameux Free Style que l’on décide avec chacun de ses partenaires au début de la partie).

Sachant que la mise en place du jeu octroie déjà trois signes pour chaque équipe et que lors de son tour un joueur peut très bien rajouter un signe à une équipe de son choix, disons simplement que… c’est pas gagné ! lol

Pour les plus audacieux, le jeu propose aussi des cartes Spicy et Tasty qui donnent des défis supplémentaires (les Perf’) comme le fait d’alterner main droite et main gauche pendant la série de checks ou d’encadrer la série par des gestes en plus).

Idéal pour mettre l’ambiance dans une soirée entre amis. Plantades mémorables et rigolades assurées ! 😀

Pour aller plus loin :
– La vidéo d’explication Ludo-Chrono.
– La fiche Ludovox.

Maka Bana ou la fourberie va à la plage !!

maka bana

Maka Bana est un jeu familial qui vous donnera un petit goût de vacance et de soleil. Très simple d’accès, Maka Bana pourra se jouer dès 10 ans pour des parties d’environ 45 minutes et allant jusqu’à six joueurs.

Ce jeu à une originalité bien sympathique, puisque en fonction du nombre de joueurs vous utiliserez différents plateaux (une petite île, une grande île ou si vous êtes six DEUX petites îles).

Vous incarnez un promoteur immobilier qui doit s’implanter sur l’île avant que trop d’autre promoteur n’y soit déjà.

Afin de symboliser les lieux qui vous appartiennent, vous pourrez placer des petites paillotes de votre couleur (n’est pas trop mimi ^^). Pour que la pose de paillote soit correct il faudra que l’emplacement désiré soit libre. Puis désigner un endroit précis grâce à trois information : le nom de la plage, le type de lieu (forêt, sable, mer) et le type de paillote (poisson, fleur, tribal). Grâce à ces cartes, vous devrez désigner un endroit précis, il ne pourra y avoir qu’un seul endroit qui correspond à votre demande.
maka bana plateau

Si toutes les conditions sont remplis, vous pourrez placer une de vos paillotes, celui qui contrôle de plus de plage à la fin de la partie à gagné.

Mais Maka Bana ne s’arrète pas là ooooooh non.

Une fois que tout le monde à fait son choix de carte et qu’il les a placé face caché devant lui, chaque joueur va placer un Tiki (petit totem) sur un emplacement vide et si c’était l’emplacement que vous aviez choisi … malheur, vous ne pourrez pas mettre votre paillote.

Enfin, le comble de la fourberie, vous pourrez également REPEINDRE les paillotes des autres joueurs afin de vous les approprier… (j’imagine bien le promoteur en pleine nuit qui part avec son sceau de peinture ^^).

Simple et efficace, on se prend très vite au jeu, à tester.

Pour aller plus loin :
La fiche Tric-Trac
Le lien vers le site officiel du jeu

 

%d blogueurs aiment cette page :