Archimage, devenez le plus puissants des magiciens en faisant tomber les autres !

Archimage est un jeu de dés, de déplacement et de blocage pour 2 à 5 joueurs à partir de 10 ans avec des parties de 45 minutes environ, imaginé par Thorsten Reichwein, édité chez Origames et illustré par Anton Kvarsovarov.
Archimage - boite OrigamesSorti au préalable en 2014 sous le nom de Five Seals of Magic aux États-Unis, Origames (anciennement Superlude Éditions) signe ici une localisation réussie avec une clarification du plateau de jeu et une règle à la fois claire et bien maquettée qui présente bien tous les cas de figures du jeu.

Le plateau modulaire (la configuration change en fonction du nombre de joueurs) est assez original et sa forme en spirale permet quelques « innovations » en termes de dungeon crawling.

Archimage - boite et contenu
Dans Archimage, vous partez à la conquête de la Tour des Arcanes en luttant contre vos homologues au sein d’un labyrinthe magique pour récupérer les sortilèges les plus puissants afin de prouver au monde que vous êtes bien le nouvel Archimage !

Les écoles de magie, c’est-à-dire les sorts sur le plateau, servent à moduler le jeu, notamment dans le temps car certains sorts peuvent raccourcir ou rallonger la durée d’une partie. Il y a en tout cinq écoles magiques : une de base (niveau 0) qui sert principalement à arranger le hasard des jets de dés, celle de niveau II qui joue avec les sceaux (échanger, voler, briser etc.), la Magie du Conflit (niveau III) qui permet de cibler directement ses adversaires, et enfin, la quatrième qui permet de faire appel aux Gardiens et de booster son familier, lequel constitue notre seul sort de départ.

Un peu à la façon d’Elysium, la réserve de dés est commune à tous les joueurs : ainsi, un joueur prélevant 2 dés verts et 1 dé rouge dans une partie à trois joueurs ampute la réserve de ces couleurs pour celles ou ceux qui jouent après lui.
Une fois qu’un joueur finit d’utiliser tous ses dés, il constitue immédiatement sa réserve avant même d’attendre que les autres aient également fini leur manche. Il vous faudra donc jouer vite !

Pas mal de tactiques de blocage et de déplacements optimisés sont à prévoir. Par exemple, si vous brisez un sceau, vérifiez bien que cela ne favorise pas davantage vos adversaires plutôt que vous !
Seulement voilà, pour récupérer un sort, il faut justement avoir brisé un sceau de niveau équivalent au préalable ! 😉

Contrairement à ce que vous pourrez lire dans les avis de certains sites, si on ne fait qu’une seule partie (avec seulement l’école niveau 0 donc), on passe complètement à côté de la réelle profondeur du jeu qui révèle justement toute sa saveur une fois qu’on utilise (voire maîtrise !) les autres écoles de magie, lesquelles permettent d’avoir un gameplay très varié ajoutant à cette mécanique de base à la fois de la compétition (course aux points de victoire), de la confrontation et des coups de Jarnac, bien sûr !

Pour conclure, Archimage est un jeu original qui regroupe plusieurs styles de jeu et avec tout plein de jets de dés. ^_^

À tester, et à plus forte raison si vous aimez les jeux de dicebuilding comme Quarriors.

Pour aller plus loin :
– le covering de Ludovox.
– la fiche BoardGameGeek.

Lutèce : que la majorité l’emporte … ou le plus riche !!

lutèce

Lutèce est un petit jeu de majorité aux allures simple mais qui peut s’avérer être bien tactique !

Dans Lutèce, le principe est simple, vous devrez recruter des personnages et des lieux pour avoir le maximum de points de victoire à la fin de la partie. Chaque joueur dispose de carte en main lui permettant de voté pour un personnage ou un lieu, mais il possède également de l’argent.

Lutece eclate

A chaque tour, les joueurs vont donc sélectionner une carte dans leur main afin de tenter de s’approprier un personnage ou un lieu, mais il pourra aussi utiliser son argent pour donner des pots de vin afin d’optimiser sa chance. Le joueur majoritaire (carte et pots de vin confondu) pourra récupérer la carte qu’il souhaite. Ceux qui n’ont pas pu récupérer la carte qu’il visait, récupéreront leur pots de vin plus un peu d’argent !

Simple n’est ce pas. Faite tout de même attention aux intentions de vos adversaires, afin de ne pas viser la carte que l’un d’entre eux lorsque celui ci est riche ! ^^

Pour aller plus loin :
La fiche Tric-Trac

La Nuit du Grand Poulpe

La Nuit du Grand PoulpeLa Nuit du Grand Poulpe est un jeu de Frédéric Morard magnifiquement illustré par Djib édité par Superlude et distribué par Iello.

Frais, rapide et nerveux, il s’agit d’un excellent jeu sans prétention qui saura mettre l’ambiance, surtout si vous aimez les retournements de situation. 😉

Le but du jeu est de réaliser le Grand Rituel qui permettra le retour du Grand Poulpe. Pour ce faire, il faudra que votre culte rassemble les 5 reliques nécessaires à cette invocation.
Mais les autres cultes ne vous laisseront pas faire car chacun souhaite devenir l’Élu du Grand Poulpe…

La mécanique de déplacement, très simple, fait penser un peu à La Crique des Pirates puisqu’on choisit en secret les destinations de son cultiste et de son poulpe à l’aide d’un cadran.
Une fois les destinations des uns et des autres révélées, on effectue les déplacements et on applique les différents effets :
– si un cultiste est seul, il s’empare de la relique disponible dans cette salle.
– si un ou des cultistes sont en présence d’un poulpe ce dernier les tape et chaque cultiste perd autant de points de vie que de poulpes non affiliés à sa couleur (ie. son culte).
– si plusieurs cultistes sont présents, ceux-ci peuvent se mettre d’accord pour que l’un d’entre eux prenne possession de la relique. En cas de désaccord (pour quelque motif que ce soit), les cultistes se battent entre eux et chacun perd un point de vie.

Oui, vous avez bien compris, La Nuit du Grand Poulpe est un jeu de coups de *biiiip*. ^_^
Le placement, le double-guessing et le mind tricking s’y taillent la part belle et nul doute que les âmes sans foi ni loi en seront ravies. ;-P

Pour aller plus loin :
– la fiche Tric-Trac.
– la fiche de l’éditeur (Superlude).

%d blogueurs aiment cette page :