Death Guard, Nurgle et la peste envahissent Warhammer 40k

La nouvelle version de Warhammer 40k tout juste déployée voici venir la nouvelle armée : la Death Guard !

Death Guard - pics
La Death Guard est la Légion renégate qui a le plus la faveur de Nurgle. Vouée à répandre les horribles maladies du Dieu de la Peste dans l’espace réel. Elle dote les corps bouffis ou encore les châssis rouillés d’une résistance et d’une puissance de feu gigantesque.
C’est une épidémie ambulante, un fléau vivant dispensateur de destruction et d’horreur. Son pas pesant annonce la fin de tout espoir, et la damnation de quiconque s’y oppose. Tout se flétrit à son contact, et elle répand une corruption dévorante sur des mondes entiers. Voici venir les fils de Mortarion, les élus de Nurgle; la crainte, et le désespoir.
Death Guard - codexPremier produit à sortir pour la Death Guard, le codex bien sûr ! Ce codex offre 104 pages de contenu tant en historique avec la description de la plongée de la Death Guard vers la plus répugnante des corruptions de Nurgle, ainsi que le descriptif de l’ensemble des personnages et de sa composition hiérarchique.
Niveau règles pas moins de 33 fiches techniques de toutes les unités de la Death Guard ainsi que tous les Traits de Seigneurs, Stratagèmes Uniques, Reliques de Décrépitude et Objectifs Tactiques uniques ce qui en fait le livre incontournable pour les collectionneurs de la Death Guard.
Death Guard - cartesAu niveau des produits de base pour votre Death Guard vous pourrez aussi retrouver les Cartes Techniques composées de :
– 7 cartes de pouvoirs psychiques
– 6 de la discipline psychique de Contagion, plus Châtiment;
– 14 Stratagèmes de la Death Guard accessibles à toutes les armées Réglementaires de la Death Guard telles que décrites dans le Codex: Death Guard
– 3 Stratagèmes génériques du livre de règles de Warhammer 40,000 – Relance de Commandement, Contre-offensive et Courage Insensé;
– 36 Objectifs Tactiques, dont les 6 Objectifs propres à la Death Guard décrits dans le Codex: Death Guard.Enfin, disponibles également, les dés exclusifs. Un pack de 20 dés de haute qualité de 16 mm, aux couleurs de la garde de la mort. Ces dés présentent une coque en plastique dur, avec un noyau interne doux fournissant un effet de pourriture désagréable tout à fait approprié pour les viles machinations de la Death Guard.

Voilà tout ce qu’il vous faut pour démarrer efficacement votre nouvelle armée ou juste vous renseigner sur ce que vos vils adversaires aligneront devant vous …

Pour aller plus loin :
– la section de la Death Guard sur le site officiel

Blanc Manger Coco, le jeu délicieusement honteux revient !

14Blanc Manger Coco est un jeu d’ambiance fun et désinvolte des éditions Hiboutatillus pour 2 à 12 joueurs à partir de 18 ans pour des parties d’une demi-heure environ.

Blanc Manger Coco - face - Toulon - L'Atanière

Alors pourquoi un « -18 » pour un simple jeu de société me demanderez-vous. Et bien, tout simplement parce que le jeu contient non seulement quelques termes et expressions grossiers mais il va vous amener à proférer des propos choquants (voire très choquants) qui ne sont pas à mettre entre toutes les oreilles, et ce, souvent avec une délicieuse vulgarité. ^_^

Et comme tout ce qui est inconvenant attire irrésistiblement l’attention, le buzz n’a pas tardé à s’emparer du jeu dès sa sortie en 2015 qui est devenu un véritable best-seller en seulement quelques mois. Un succès auquel plusieurs influenceurs du Web ne sont pas étrangers puisque nombre de youtubeurs français ont fait la promotion du jeu. On pense notamment à la vidéo de Squeezie  ou celle d’Amixem et Pierre Croce ou bien encore celle de la chaîne CyprienGaming.

Le modus operandi est fort simple et rejoint celui initié par le fondateur du genre (à savoir : Taggle des éditions Le Droit de Perdre, célèbres pour leurs jeux d’ambiance humoristiques à tendance sulfureuse) : un joueur commence une phrase que les autres complètent avec l’une des propositions inscrites sur leur cartes pour former des confrontations drolatiques.
Le joueur qui a lu la question choisit la réponse qu’il préfère et désigne ainsi le vainqueur de la manche.
Blanc Manger Coco - cartes - Toulon L'AtanièreToute la magie du jeu réside dans le décalage total entre questions et réponses. À la proposition de phrase à trou « La fin justifie ___ », vous avez peu de chance de gagner en complétant par « les moyens ». En revanche, si vous avez la réponse « le traffic d’organes »… ^_^
Au menu, insinuations déplaisantes ou choquantes, réparties cinglantes et autres jeux de mots douteux à consonance scabreuse . Que du bon en somme. ;-P
Bref, vous l’aurez compris, Blanc Manger Coco est un jeu avec un humour potache et irrévérencieux tout à fait assumé.
Même le titre du jeu se veut connoté ! La preuve en images avec le clip de Francky Vincent Le Tourment d’Amour où il décrit ce qu’est un Blanc Manger Coco…

Idéal pour délirer entre amis à l’apéro ou en fin de soirée, Blanc Manger Coco saura vous envoûter par son côté décalé et désinvolte. Le design enfantin et épuré du jeu est lui aussi en adéquation avec le côté What The Fuck! du jeu qui est, avant tout, un moyen de bien se marrer sans trop se prendre la tête.

Enfin, fort de son énorme succès, vous ne risquez pas de tomber en rade d’idées saugrenues ou malséantes puisque le jeu s’est vue octroyé pas moins de trois extensions : La Recave, La Pilule et Pot de Départ.

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox.
– La fiche BoardGameGeek.

Star Realms, le sublime jeu de deckbuilding SF revient sur nos étals !

Star Realms est un jeu de deckbuilding d’une durée de 25 minutes environ pour 2 à 4 joueurs dès 12 ans édité par Iello en français, imaginé par Robert Dougherty, l’un des auteurs d’Ascension, et Darwin Kastle.
Star Realms - cover - Toulon - L'AtanièreDans Star Realms, vous prendrez le commandement d’une flotte spatiale pour étendre votre empire commercial afin d’accroître votre influence sur la galaxie mais aussi et surtout pour réduire à néant celle de votre adversaire et en effacer toute trace.

Le but du jeu est donc de réduire l’Influence (Authority) de votre adversaire à zéro en déployant vos unités de combat mais également en acquérant des bases pour votre empire.
Comme tout jeu de cartes évolué, il vous faudra combiner les différentes capacités de celles-ci afin de réaliser des enchaînements d’effets dévastateurs et ainsi régner sur la Galaxie.

Les deux joueurs disposent chacun d’un deck de départ identique constitué de 10 cartes de base (8 Éclaireur pour le commerce et 2 Viper pour le combat) qui vont s’étoffer au fur et à mesure de la partie via l’achat de cartes proposées aléatoirement depuis une pile commune.
Les joueurs vont tour à tour réaliser des achats sur la ligne centrale, dite Ligne d’Achat (Trade Line), en utilisant les ressources fournies par leurs autres cartes. Les cartes ainsi acquises vont directement dans la défausse et attendront donc le prochain mélange avant de pouvoir être actives.
Star Realms - présentation - Toulon - L'AtanièreIl y a quatre factions principales dans le jeu : l’Empire Galactique (Jaune), plutôt basé sur la défausse de cartes adverses, la Fédération du Commerce (Bleu) dont l’apanage est bien entendu la facilitation des achats ainsi que le regain d’Influence, les Blobs (Vert) qui permettent de retirer des options de la Ligne d’Achat et frappent très fort, et le Techno-Culte (Rouge) dont la spécificité est de vous permettre de recycler vos cartes devenues obsolètes avec le développement de la partie.
L’utilisation des capacités des différentes factions permettra d’activer davantage d’effet
Star Realms - focus cartes - Toulon - L'AtanièreIl s’agira donc de tirer son épingle du jeu en fonction des achats que l’on peut réaliser et les combos que l’on tend à mettre en place.
Le jeu puise son inspiration dans Dominion avec toutefois bien plus d’interactivité et c’est bien cet aspect qui confère autant d’engouement autour de Star Realms.
Une iconographie extrêmement claire avec des pictogrammes facilement identifiables au premier coup d’œil permet de rapidement prendre le jeu en main dès la première partie.
Bref, Star Realms est un jeu simple d’accèsrapide, intelligent et diablement prenant avec de vrais défis probabilistes et stratégiques dedans. À posséder.

Enfin, dernière chose et non des moindres, Star Realms bénéficie d’une excellente application disponible gratuitement aussi bien sur l’App Store que sur Google Play.

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox.
– La fiche de l’éditeur français (Iello).
– La partie en vidéo sur la Tric-Tac TV.
– La fiche BoardGameGeek.

Not Alone : Explorez la planète et échappez à la Créature !

Not Alone est un jeu de stratégie, de bluff et d’anticipation pour 2 à 7 joueurs à partir de 10 ans imaginé par Ghislain Masson, édité par Geek Attitudes Games, illustré par Sébastien Caiveau et pour des parties de 30 à 45  minutes.
Not Alone - boite - Toulon - L'Atanière25e siècle, l’Humanité s’est envolée depuis longtemps vers les étoiles. Elle a voyagé aux confins de la galaxie  et pourtant, elle n’a jamais rencontré d’autres formes de vie intelligente.
En fouillant les archives centrales de la vieille Terre, vous avez découvert qu’une planète du nom d’Artemia avait été rayée des cartes officielles et qu’aucune autre donnée n’était disponible. Intrigués, vous montez une expédition.
Les premiers relevés de la surface d’Artemia révèlent une planète de classe M, accueillante pour l’homme et abritant une faune et une flore riches et variées. Lors de votre entrée dans l’atmosphère, un puissant champ magnétique met les ordinateurs de bord hors service. Après avoir lancé un SOS, le Capitaine ordonne l’évacuation du vaisseau avant l’inévitable crash.
Sains et saufs, vous entamez l’exploration des environs lorsque vous entendez les cris d’agonie de votre capitaine. Au loin vous distinguez une silhouette qui vous observe.
Vous n’êtes pas seul…

Not Alone est un jeu asymétrique, c’est à dire qu’il oppose un joueur (La Créature) aux autres (les Naufragés). Dans cette traque sans merci, les Naufragés chercheront à survivre jusqu’à ce que les secours arrivent tandis que la Créature tentera de les assimiler à la planète.

Pour lui échapper, chaque tour les joueurs devront poser une carte face cachée correspondant à l’un des lieux disponibles au centre de la table dont ils pourront (ou pas) utiliser les spécificités. Ils pourront également se servir de leur bonus propres conférés par les cartes Survie tandis que la Créature fera de même avec ses cartes Traque.
Lorsqu’un Naufragé se fait attraper par la Créature, celui-ci perdra un point de volonté et le jeton d’Assimilation (mesure de l’avancée de la Créature vers la victoire) avance d’une case.

Attention, si plusieurs joueurs de rendent sur le même Lieu, l’action correspondante ne pourra être faite qu’une seule fois !
À noter : les Naufragés ont le droit de communiquer entre eux mais toujours de manière audible pour la Créature.

Not Alone - contenu - Toulon - L'Atanière

Des cartes aide-mémoire sont disponibles pour chacun des joueurs rappelant les différents types de résolution d’effets et les 4 phases de jeu :
1. Exploration (récupérer de la volonté et/ou des cartes ; jouer une carte Lieu).
2. Traque (placer les éventuels jetons Traque).
3. Résolution (révéler le cartes lieux et appliquer les effets).
4. Maintenance (Défausser les Lieux joués, récupérer les jetons Traque, compléter sa main Traque, avancer le pion Secours).

Not Alone est doté d’une richesse et d’une profondeur de jeu rares pour ce type de jeu et il est incontestablement à tester.

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox.
– La Vidéorègle.

La Crise Maximale : 3 nouveaux thèmes et pendules pour Yu-Gi-Oh !

La Crise Maximale - boosterLa Crise Maximale (Maximum Crisis) est le tout nouveau booster pour Yu-Gi-Oh, le très célèbre jeu de cartes à collectionner de Konami où les murs entre les dimensions s’effondrent et les rois suprêmes de la destruction s’élèvent…
La Crise Maximale Cette édition constitue l’apogée de la saison de Duel 2016-2017 en introduisant pas moins de trois nouveaux thèmes ainsi qu’un tas de nouvelles cartes pour une encore plus large variété de decks.

L’Invocation Pendule va donc finir sa carrière en beauté avec son évolution finale dans via une paire de Monstres Pendules à des échelles de 0 et 13, ouvrant l’accès aux Invocations Pendules de monstres de n’importe quels niveaux dans n’importe quels Decks ! o_O
Poursuivant la logique de l’édition de février (Les Exécuteurs Fusion), La Crise Maximale introduit une nouvelle Carte Magie de Fusion qui vous permet de garder votre Monstre de Fusion tandis que vous récupérez les monstres que vous venez juste de fusionner !

L’édition est composée de 100 cartes ainsi réparties :
– 48 Communes.
– 20 Rares.
– 14 Super Rares.
– 10 Ultra Rares.
– 8 Secrètes Rares.

Pour aller plus loin :
– la fiche sur le site officiel (Konami).
– la liste complète des cartes.

Donjons et Dragons 5 enfin disponible en français !

Donjons et Dragons 5 - couverture Player's HandbookDonjons et Dragons cinquième édition arrive enfin en France avec la publication du Manuel des joueurs (Player’s Handbook). L’Ancêtre est de retour. Qu’on se le dise !

Suite au flop qu’a essuyé la v4 en France, cette cinquième édition de D&D n’avait pas été traduite initialement mais, tout récemment, Wizards of the Coast (l’éditeur américain titulaire des droits de la licence) ayant décidé de passer son jeu de rôle phare en licence OGL (Open Game License) comme l’explique cet article de Black Book (l’éditeur de la version française), les Frenchies ne seront plus privés de leur dose de dragons et d’épées magiques. ^^
Attention toutefois, car la licence OGL ne permet pas de faire tout comme l’on veut non plus : ainsi la traduction se doit d’être à l’identique, maquette incluse.
Que les sceptiques vis-vis de cette édition « à retardement » se rassurent ! Avec une levée de fonds de presque 330 000 € (soit 3 286% de l’objectif initial !) durant la précommande participative de ce début d’année, la gamme française a un bel avenir devant elle. 🙂

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas (encore) la fameuse licence emblématique, Donjons et Dragons vous transporte dans un monde médiéval fantastique rempli d’aventures épiques où vous parcourrez les étendues sauvages, explorerez des ruines antiques et de périlleux donjons à la recherche de trésors légendaires et de gloire pour lesquels vous affronterez des monstres et gagnerez en expérience en compagnie de vos compagnons.

Sans surprise, les 12 classes reprennent les archétypes de l’heroic fantasy avec le Guerrier, le Paladin, le Barbare, le Voleur, le Rôdeur et le Moine pour les professions de l’Art du Combat et pas moins de six classes pour avoir accès à la magie : le Barde, le Clerc, le Druide, le Magicien, le Sorcier et l’Ensorceleur.
Donjons et Dragons 5 - Aventuriers au combatCôté système, même s’il on retrouve le fameux D20 system si cher à WotC, il est clair que les auteurs ont voulu revenir au côté initiatique de D&D car, il faut bien l’avouer, sur la fin (versions 3.5 et 4), Donjons & Dragons n’était plus vraiment accessible aux novices.
L’innovation majeure reste le nouveau système d’avantage et de désavantage. En effet, afin de rendre les parties plus fluides et ne pas transformer un simple jet en opération de calcul complexe, si vous bénéficiez d’un avantage quelconque, vous lancerez 2 dés pour ne retenir que le meilleur et, au contraire, si vous souffrez d’un désavantage, il vous faudra retenir le pire résultat de ces deux dés 20.
Grande bouffée d’air dans les règles, le jeu avec figurines devient optionnel (c’est désormais une variante) et les règles de combat tiennent sur moins de 10 pages !

La magie est à la fois plus simple et moins restrictive qu’avant avec notamment des sorts que l’on peut lancer en armure sans être gêné (si toutefois vous avez l’armure adaptée).
Les Dons deviennent optionnels et donc finie la liste interminable de talents et autres compétences innées ! 🙂

Une nouvelle mouture de Donjons et Dragons particulièrement réussie qui s’adresse tant aux vieux briscards qu’aux débutants dont le Player’s Handbook ® est l’ouvrage de référence. Il contient non seulement les règles pour créer et faire évoluer son personnage, définir son historique et ses talents, mais aussi celles pour gérer l’exploration, les combats, l’équipement, les sorts et plus encore !

La prochaine sortie du kit d’initiation (prévue pour juillet 2017) devrait coïncider avec la mise en ligne des apps officielles qui permettront, entre autres,  de générer sa feuille de perso et de consulter le Rules Compendium

Donjons et Dragons 5 - appsPour aller plus loin :
– L’article de Ludovox.
– La fiche du GROG.
– La critique de Rôliste TV.

Horreur à Arkham, le jeu de cartes évolutif dans l’univers de Cthulhu !

Horreur à Arkham - JCEHorreur à Arkham est un jeu de cartes évolutif (JCE) prenant place dans l’univers de H.P. Lovecraft imaginé par Nate French et Matthew Newman pour Fantasy Flight Games et édité par Edge en France.

Ce nouveau JCE est un jeu coopératif dans lequel 1 à 4 investigateurs (attention, il vous faudra 2 boîtes de base pour pouvoir jouer à 4) œuvrent ensemble pour élucider des conspirations et des mystères ésotériques autour de maléfices tout en cherchant individuellement à vaincre les démons personnels qui hantent leur passé.
Chaque joueur endosse alors le rôle d’un personnage unique, un Investigateur, et construit un paquet de cartes (appelé deck) en tenant compte des capacités de celui-ci afin d’optimiser ses chances de réussite.

Une série de scénarios interconnectés crée une campagne narrative au sein de laquelle un mystère plus général se dévoile petit à petit. Dans chacun de ces scénarios, les investigateurs explorent et franchissent un certain nombre de lieux menaçants, cherchent des indices qui leur permettront de faire progresser l’histoire et tentent d’éviter ou de terrasser les terribles forces du Mythe de Cthulhu.
À mesure que la campagne se déroule, chaque investigateur gagne en sagesse et en expérience en ajoutant à son deck de nouvelles cartes de niveau plus élevé. Malheureusement, plus on s’expose au monde du Culte, plus grand est le risque de devenir fou. Les investigateurs doivent donc se protéger contre l’emprise croissante de la folie tout en cherchant à survivre et à percer le mystère.

Horreur à Arkham propose 5 classes de personnage, correspondant chacune principalement à chaque investigateur de la boîte de base et qui encouragent une approche véritablement différente de vos investigations.
En effet, le deckbuilding est assez fin puisque chaque Investigateur reçoit des cartes qui lui sont propres dont certaines obligatoires (e.g. comme un flingue et une tendance à la paranoïa pour le Flic) et d’autres optionnelles qu’il aura à choisir entre des cartes Neutres (que tout le monde peut avoir) et des cartes des différentes classes accessibles à ce personnage.

Déjà culte, Horreur à Arkham a été notamment récompensé en 2016 comme « meilleur jeu de cartes » par Board Game Geek, le célèbre site-bible des jeux de société outre-atlantique.
Et c’est mérité ! Des graphismes léchés, une ambiance travaillée, une rejouabilité certaine et une difficulté très bien pensée sont autant de qualités qu’Horreur à Arkham réunit en un excellent jeu à la croisée des chemins entre jeu de cartes, jeu de plateau et jeu de rôle.
En effet, la difficulté est bien présente sans être frustrante car, lorsque vous échouez un scénario, cela vous pénalisera pour la suite de la campagne mais sans être une défaite en soi. Et ça, c’est vraiment cool car cela participe grandement à l’ambiance. 🙂

En découvrant l’ambiance omniprésente des scénarios et la qualité des intrigues, il est clair que les auteurs du jeu ont constamment gardé à l’esprit cette citation de Howard Philip Lovecraft : « L’émotion la plus intense et la plus ancienne de l’humanité est la peur, et la peur la plus intense et la plus ancienne est la peur de l’inconnu. »
Horreur à Arkham - JCE - cartes
Les campagnes d’Horreur à Arkham réagissent au degré de réussite et d’échec dans chacune de vos tâches et peuvent même s’adapter aux décisions que vous prenez en dehors de la partie !
Par exemple, à la fin du scénario Le Rassemblement, vous devrez peut-être choisir de réduire ou non votre maison en cendres. Cette décision est prise hors de tout jeu de carte ou test de compétence : il ne s’agit que d’une question de préférence. Mais si vous incendiez votre demeure, elle ne fera alors plus partie de la ville d’Arkham lorsque vous passerez au second scénario de la campagne…

Cinq extensions sont d’ores et déjà disponibles en français
: l’Horreur de Dunwich, Le Musée Miskatonic, L’Express du Comté d’Essex, et, tout récemment, Du Sang sur l’Autel.
Horreur à Arkham JCE - GammeBref, si vous cherchez un bon jeu de cartes à la fois riche, bien illustré, rempli de rebondissements et de challenge et doté d’un mode solo éprouvé, foncez sur Horreur à Arkham – Le Jeu de Cartes !

Pour aller plus loin :
– Le mini-site dédié sur le site de l’éditeur (Edge).
– La fiche Ludovox.
– La fiche BoardGameGeek.
– La fiche Tric-Trac.

Amonkhet : Quand l’Égypte ancienne rencontre Magic the Gathering !

Amonkhet, la toute nouvelle édition pour Magic : the Gathering, sort aujourd’hui même vendredi 28 avril 2017 ! 😀
Elle constitue le nouveau bloc du célèbre jeu de cartes à collectionner et vous pouvez découvrir la liste complète des cartes.
AmonkhetÀ cette occasion, vous pourrez l’essayer in vivo puisque nous organisons des drafts découverte vendredi et samedi après-midis où vous pourrez remporter une carte promotionnelle exclusive Caveau de l’Oracle simplement en participant ! 🙂
Amonkhet - Caveau de l’oracle
Vous pouvez également découvrir l’ensemble des nouveautés que vous réserve ce bloc dans l’article de Tam sur les nouvelles mécaniques propres à Amonkhet.

Dans cette édition, vous retrouverez l’emblématique combattant Gidéon des Épreuves ainsi que la troublante et sulfureuse Liliana, majesté de la mort.
Vous découvrirez également les deux autres versions exclusives aux decks de démarrage (Planewalker’s deck) pour chacun de ces deux arpenteurs.

Amonkhet - Gideon Amonkhet - Liliana

De plus, cette nouvelle édition de 264 cartes est l’occasion pour Wizards de rééditer davantage de cartes ayant marqué l’histoire de Magic au titre des Chefs d’Oeuvres, ces cartes mythiques rééditées en foil avec un dessin alternatif, extrêmement rares (1 sur 216 boosters en moyenne) et très recherchées par les collectionneurs.
Voici donc une petite sélection des Invocations d’Amonkhet. comme nous vous en avions fait la preview sur le forum.

Amonkhet - Force de Volonté Amonkhet - Percesort Amonkhet - Vindicate
Amonkhet - Escalade de violence

Vous retrouverez aussi bien sûr l’ensemble des produits de la gamme habituelle, à savoir :

– Les Bundle (qui remplacent désormais les fat packs) comprennent 10 boosters (comportant au moins une mythique), une boîte de rangement illustrée au couvercle biseauté pour en faciliter l’ouverture, un livret récapitulatif de toutes les cartes de l’édition, un D20 avec la face du 20 à l’effigie du symbole de l’édition et un paquet de 80 terrains.
Amonkhet - ligne produits– Les Decks de Planeswalker qui vous permettront de récupérer des versions exclusives de Gidéon et Liliana qui se voient attribués respectivement des decks blanc-rouge agressif et noir-vert récursif.

Amonkhet - Deck Gideon Amonkhet - Deck Liliana

– les traditionnels boosters de 15 cartes Amonkhet ainsi que la très sympathique carte promo pour l’achat d’une boîte entière de 36 boosters (dans la limite des stocks disponibles).
Amonkhet - Archifielleux d'Ifnir

Amonkhet - booster Chacal Amonkhet - booster Chat Amonkhet - booster Sphnix

Pour celles et ceux qui ne pourront pas profiter de ce week-end de lancement, on vous donne rendez-vous samedi 20 mai à 13h30 pour le Game Day afin de tester vos decks et ainsi remporter l’une des deux cartes promotionnelles exclusives ou même le tapis exclusif !

Amonkhet - Duelliste au cœur pur Amonkhet - Annonciateur de gloire

Amonkhet - Tapis Game DayPour aller plus loin :
– le mini-site dédié à l’édition sur le site de l’éditeur (Wizards of the Coast).
– la bande-annonce officielle.

Vague 10 : Les tout derniers vaisseaux pour Star Wars X-Wing sont arrivés !

La Vague 10 pour Star Wars X-Wing introduit 5 nouveaux vaisseaux :  le U-Wing et le TIE de Sabine pour l’Alliance Rebelle, la navette Upsilon et le TIE Striker pour l’Empire ainsi que  le Quad Jumper pour les Racailles et Scélérats.
Vague 10 X-WingAprès l’extension Héros de la Résistance sortie en fin d’année dernière, Star Wars X-Wing s’étoffe à nouveau avec cette Vague 10 largement tirée des films de la saga Star Wars Le Réveil de la Force (Episode VII) et Rogue One ainsi que de la série télévisée d’animation Star Wars Rebels.

Alliance Rebelle :
Le U-Wing et le TIE de Sabine viennent renforcer les rangs de l’Alliance et offriront de beaux challenges aux pilotes impériaux.
Notez que, conformément au fluff de Star Wars Rebels, le TIE de Sabine est bel et bien un chasseur TIE modifié mais côté Rebelle ! Des tas de perspectives de compositions s’ouvrent avec ce vaisseau et notamment comment l’articuler avec les titres réservés au TIE mais aussi avec les équipements illicites des Scum car, oui, il peut s’en équiper aussi ! 🙂
Vague 10 - TIE de Sabine
Quant au U-Wing (UT-60D d’Incom), il bénéficie de statistiques variables (une première pour le jeu !) puisque son agilité peut osciller entre 1 et 2 suivant que ses ailes soient déployées ou pas. En plus, les ailes de la figurine sont articulées ! 🙂
Il possède un cadran de manœuvres très proche de celui de la navette de classe Lambda mais avec un peu plus de vitesse et un peu moins de manœuvres rouges. Attention toutefois, car c’est avant tout un cadran qui demande à être apprivoisé puisque c’est le seul vaisseau à grand socle qui ne possède qu’un arc de tir avant.
Enfin, les emplacements Torpille et Amélioration Système fonctionnent en synergie avec les capacités de pilotage.
Bref, entre ces spécificités et les cartes qui l’accompagnent, nul doute que le U-Wing sera un incontournable dans les tactiques de blocage.
Vague 10 - U-WingEmpire :
Le TIE Striker joue lui aussi la carte des ailes articulées avec la possibilité d’exécuter une manœuvre blanche de vitesse 1 avant même de révéler votre cadran de manœuvres si vous lui adjoignez le Titre Ailerons adaptables (Adaptive Ailerons).
Côté caractéristiques, c’est pas mal du tout puisqu’il affiche 3 dés en attaque, 2 en défense et 4 points de coque (énorme pour un chasseur TIE !). Rajoutez à cela le pilote Pure Sabacc dont l’avantage est de jeter un dé d’attaque supplémentaire s’il a 1 dommage ou moins… Avec Chef de Nuée (Swarm Leader), on peut envisager 7 dés d’attaque pour lui s’il se trouve à portée 1 de sa cible !
Vague 10 -TIE StrikerLa navette de commandement de classe Upsilon arrive accompagnée de 15 améliorations dont de la technologie avancée et des membres d’équipage parmi lesquels Kylo Ren qui permet d’aller chercher une carte de son choix dans son deck de dommages pour pouvoir l’appliquer en lieu et place du prochain coup critique (« Je vous montrerai le Côté Obscur. »), rien que ça ! o_O
Vague 1 0- Upsilon shuttleRacailles & Scélérats :
Les pilotes peu scrupuleux vont pouvoir désormais s’appuyer sur la précision du rayon tracteur et la manœuvrabilité hors pair du Quad Jumper.
Certes il a des statistiques très moyennes, mais la réelle innovation qu’il apporte dans le jeu est la marche arrière (et oui !) et nul doute que l’équipement illicite Scavenger Crane qui permet de repêcher des armes secondaires défaussées sera largement utilisée dans les escadrons désormais.
Vague 10 - Quad JumperPour conclure, vous l’aurez compris, cette Vague 10 pour X-Wing va clairement modifier le jeu en profondeur et promet d’ores et déjà de très beaux rebondissements dans le jeu.

Pour aller plus loin :
– la news détaillée sur le site de l’éditeur (Edge).

Run Faster étoffe encore le Sixième Monde (Shadowrun)

Shadowrun 5 - Run Faster

Run Faster est un supplément de 256 pages en couleur pour Shadowrun V5 qui fait partie de la gamme Core Player Handbook.

Shadowrun 5 - Run FasterChaque pas, chaque avantage, chaque milliseconde compte. Les rues du Sixième Monde sont sans pitié et, s’ils veulent rester en vie, les shadowrunners doivent saisir le moindre atout à leur portée pour prendre le dessus sur l’opposition. Heureusement, Run Faster est bourré de ces petites (et grandes) choses qui font la différence.

Run Faster est un supplément à ne pas louper pour tout bon runner ou Johnson qui se respecte.
En effet, outre de nouvelles options pour la création de personnage, vous y trouverez de nombreux nouveaux métatypes jouables, à savoir : les hobgobelins, les ogres, les oni, les satyrs, les cyclopes, les minotaures, les dryades, les centaures, les nagas, les métamorphes, les changelings, les géants, les sasquatchs et bien d’autres !
On trouve même de quoi créer de nouveaux peuples selon l’inspiration des joueurs et du meneur ainsi qu’un grand nombre d’avantages et de défauts pour personnaliser ces personnages alternatifs.
On y découvrira aussi les dangereux, voire mortels, Infectés et leur manière originale de… penser. Les vampires, nés d’un virus surnaturel, y sont aussi détaillés avec leur mode de vie, leurs aspirations, etc.

Run Faster contient également des conseils pour étoffer des personnages quel que soit leur métatype, et notamment de l’équipement, des règles sur les contacts et les styles de vie comme des codes éthiques et autres conneries du genre que peuvent suivre certains cintrés, omae. 😉

Pour aller plus loin :
– la fiche du GROG.

%d blogueurs aiment cette page :