River Dragons, le retour des fourbes et des planches

Longtemps indisponible, River Dragons le célèbre jeu de Roberto Fraga, fait son grand retour dans une édition totalement renouvelée et un nouveau format de boite.

River Dragon Boite

Dans River Dragon votre but est simplement d’atteindre la rive opposée du Mékong avec votre figurine. Ce serait si simple de construire ces ponts de pierres et de planches de bois pour y arriver … si seulement les autres joueurs ne cherchaient pas à faire la même chose et si les dragons farceurs ne tentaient pas de vous contrarier.

A chaque tour les joueurs programment leurs 2 prochaines actions face cachée, ensuite chacun résoudra sa 1ère action dans l’ordre du tour de jeu puis lorsque le tour est fini on fait de même pour la 2ème action. Ce que vous pouvez programmer :
– Poser un rocher sur le plateau
– Poser une planche numérotée de 1 à 5 sur 2 cailloux (les planches sont de longueur différentes)
– Retirer une planche du plateau si personne ne se trouve dessus ^^ et que vous ne possédez pas déjà une planche du même numéro dans votre réserve
– Se déplacer d’une case en marchant
– Se déplacer d’une case en sautant pour passer au dessus d’un autre joueur
Si vous ne pouvez pas faire l’action exacte que vous avez programmé vous tombez dans l’eau et repartez au début ^^
River Dragons intérieur boiteLe jeu comporte un plateau recto verso. Au recto vous aurez des emplacements définis pour poser vos rochers, donc vous ne pourrez normalement pas trop vous planter ^^. Au verso vous n’aurez pas ces emplacements et donc ce sera à vous d’estimer les endroits où placer vos rochers. Bien évidemment si vous tenter de placer une planche entre 2 rochers et que celle-ci est trop courte vous tombez à l’eau ^^.

Avec le nouveau et superbe matériel de River Dragons ainsi que son plateau recto verso, vous ne serez pas déçu de retrouver ce classique à compter dans chaque ludothèque digne de ce nom 🙂

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox

Star Realms, le sublime jeu de deckbuilding SF revient sur nos étals !

Star Realms est un jeu de deckbuilding d’une durée de 25 minutes environ pour 2 à 4 joueurs dès 12 ans édité par Iello en français, imaginé par Robert Dougherty, l’un des auteurs d’Ascension, et Darwin Kastle.
Star Realms - cover - Toulon - L'AtanièreDans Star Realms, vous prendrez le commandement d’une flotte spatiale pour étendre votre empire commercial afin d’accroître votre influence sur la galaxie mais aussi et surtout pour réduire à néant celle de votre adversaire et en effacer toute trace.

Le but du jeu est donc de réduire l’Influence (Authority) de votre adversaire à zéro en déployant vos unités de combat mais également en acquérant des bases pour votre empire.
Comme tout jeu de cartes évolué, il vous faudra combiner les différentes capacités de celles-ci afin de réaliser des enchaînements d’effets dévastateurs et ainsi régner sur la Galaxie.

Les deux joueurs disposent chacun d’un deck de départ identique constitué de 10 cartes de base (8 Éclaireur pour le commerce et 2 Viper pour le combat) qui vont s’étoffer au fur et à mesure de la partie via l’achat de cartes proposées aléatoirement depuis une pile commune.
Les joueurs vont tour à tour réaliser des achats sur la ligne centrale, dite Ligne d’Achat (Trade Line), en utilisant les ressources fournies par leurs autres cartes. Les cartes ainsi acquises vont directement dans la défausse et attendront donc le prochain mélange avant de pouvoir être actives.
Star Realms - présentation - Toulon - L'AtanièreIl y a quatre factions principales dans le jeu : l’Empire Galactique (Jaune), plutôt basé sur la défausse de cartes adverses, la Fédération du Commerce (Bleu) dont l’apanage est bien entendu la facilitation des achats ainsi que le regain d’Influence, les Blobs (Vert) qui permettent de retirer des options de la Ligne d’Achat et frappent très fort, et le Techno-Culte (Rouge) dont la spécificité est de vous permettre de recycler vos cartes devenues obsolètes avec le développement de la partie.
L’utilisation des capacités des différentes factions permettra d’activer davantage d’effet
Star Realms - focus cartes - Toulon - L'AtanièreIl s’agira donc de tirer son épingle du jeu en fonction des achats que l’on peut réaliser et les combos que l’on tend à mettre en place.
Le jeu puise son inspiration dans Dominion avec toutefois bien plus d’interactivité et c’est bien cet aspect qui confère autant d’engouement autour de Star Realms.
Une iconographie extrêmement claire avec des pictogrammes facilement identifiables au premier coup d’œil permet de rapidement prendre le jeu en main dès la première partie.
Bref, Star Realms est un jeu simple d’accèsrapide, intelligent et diablement prenant avec de vrais défis probabilistes et stratégiques dedans. À posséder.

Enfin, dernière chose et non des moindres, Star Realms bénéficie d’une excellente application disponible gratuitement aussi bien sur l’App Store que sur Google Play.

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox.
– La fiche de l’éditeur français (Iello).
– La partie en vidéo sur la Tric-Tac TV.
– La fiche BoardGameGeek.

Arboria, y’a du bon dans mon jardin !

Arboria, le dernier né de Christophe Boelinger et très joliment illustré par Bertand Benoit, est arrivé !

Arboria - boite
Endossez le rôle d’un des quatre jardiniers les plus expérimentés d’ARBORIA.
Votre but est simple : faire ressortir votre espèce favorite au beau milieu de ce parterre de fleurs.
Pour cela vous devrez composer avec le soleil, la pluie ou encore le vent. Faites de l’ombre à vos adversaires afin que vos fleurs soient les plus grandes et majestueuses d’entre toutes !
Mais attention, vos adversaires pourraient bien venir contrecarrer vos plans…

Stratégie, opportunisme et de bonnes mains vertes vous aideront à accomplir cette tâche.
Alors qu’attendez-vous pour enfiler votre tablier de jardinier et venir contribuer à la croissance végétale sous le soleil d’Arboria ?

 

Arboria - plateau exemple

Dans Arboria, chaque joueur contrôle une espèce florale et doit faire grandir la plus grande fleur dans le plus grand rang de fleurs d’une même couleur.

Chaque joueur pourra poser jusqu’à 3 fleurs. Mais attention, la pose est régie par deux règles principales :
On ne peut poser une fleur que dans le rayonnement du soleil.
On ne peut poser une fleur à l’ombre d’une autre !
S’ajoute à cela d’autres possibilités :

Le nuage bloquera les rayons du soleil mais il pourra aussi faire pleuvoir sur vos fleurs (et très souvent celles de l’adversaire également) pour les faire pousser en groupe.
La possibilité de faire faner une fleur adverse.

Vous tenterez de poser vos fleurs de manière à ce que chaque couleur de fleur vous rapporte un maximum de points de victoire.

Pour chaque couleur, chaque joueur choisit une seule ligne de fleurs de cette couleur contenant au moins une fleur de son espèce. Chaque joueur obtient ainsi 4 scores (un par couleur). Le score final est obtenu en additionnant les 4 scores.

Pour aller plus loin :
– la fiche Ludovox
– La Ludochrono

Arboria - logo

Not Alone : Explorez la planète et échappez à la Créature !

Not Alone est un jeu de stratégie, de bluff et d’anticipation pour 2 à 7 joueurs à partir de 10 ans imaginé par Ghislain Masson, édité par Geek Attitudes Games, illustré par Sébastien Caiveau et pour des parties de 30 à 45  minutes.
Not Alone - boite - Toulon - L'Atanière25e siècle, l’Humanité s’est envolée depuis longtemps vers les étoiles. Elle a voyagé aux confins de la galaxie  et pourtant, elle n’a jamais rencontré d’autres formes de vie intelligente.
En fouillant les archives centrales de la vieille Terre, vous avez découvert qu’une planète du nom d’Artemia avait été rayée des cartes officielles et qu’aucune autre donnée n’était disponible. Intrigués, vous montez une expédition.
Les premiers relevés de la surface d’Artemia révèlent une planète de classe M, accueillante pour l’homme et abritant une faune et une flore riches et variées. Lors de votre entrée dans l’atmosphère, un puissant champ magnétique met les ordinateurs de bord hors service. Après avoir lancé un SOS, le Capitaine ordonne l’évacuation du vaisseau avant l’inévitable crash.
Sains et saufs, vous entamez l’exploration des environs lorsque vous entendez les cris d’agonie de votre capitaine. Au loin vous distinguez une silhouette qui vous observe.
Vous n’êtes pas seul…

Not Alone est un jeu asymétrique, c’est à dire qu’il oppose un joueur (La Créature) aux autres (les Naufragés). Dans cette traque sans merci, les Naufragés chercheront à survivre jusqu’à ce que les secours arrivent tandis que la Créature tentera de les assimiler à la planète.

Pour lui échapper, chaque tour les joueurs devront poser une carte face cachée correspondant à l’un des lieux disponibles au centre de la table dont ils pourront (ou pas) utiliser les spécificités. Ils pourront également se servir de leur bonus propres conférés par les cartes Survie tandis que la Créature fera de même avec ses cartes Traque.
Lorsqu’un Naufragé se fait attraper par la Créature, celui-ci perdra un point de volonté et le jeton d’Assimilation (mesure de l’avancée de la Créature vers la victoire) avance d’une case.

Attention, si plusieurs joueurs de rendent sur le même Lieu, l’action correspondante ne pourra être faite qu’une seule fois !
À noter : les Naufragés ont le droit de communiquer entre eux mais toujours de manière audible pour la Créature.

Not Alone - contenu - Toulon - L'Atanière

Des cartes aide-mémoire sont disponibles pour chacun des joueurs rappelant les différents types de résolution d’effets et les 4 phases de jeu :
1. Exploration (récupérer de la volonté et/ou des cartes ; jouer une carte Lieu).
2. Traque (placer les éventuels jetons Traque).
3. Résolution (révéler le cartes lieux et appliquer les effets).
4. Maintenance (Défausser les Lieux joués, récupérer les jetons Traque, compléter sa main Traque, avancer le pion Secours).

Not Alone est doté d’une richesse et d’une profondeur de jeu rares pour ce type de jeu et il est incontestablement à tester.

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox.
– La Vidéorègle.

Flamme Rouge, qui passera la ligne d’arrivée en premier ?

Flamme Rouge, le dernier né des ateliers Gigamic est enfin arrivé !

Flamme Rouge
Oui « enfin » car nous l’attendions depuis un moment déjà mais, rassurez vous, le résultat est bel et bien au rendez-vous ! ^^
Flamme Rouge nous plonge dans une course cycliste. Chaque joueur va devoir gérer une équipe de 2 cyclistes (1 rouleur et 1 sprinter), le but étant bien sûr de remporter la course avec l’un de ses coureurs.

Flamme Rouge est un jeu de simulation où vous allez contrôler chacun de vos coureurs à l’aide d’un paquet de cartes différent.

Comment se passe un tour ?
– Chaque joueur pioche 4 cartes du paquet correspondant à son coureur, il en choisit 1 et la place face cachée.
– En commençant par le coureur en tête de la course chaque joueur le déplace du nombre de cases indiqués sur sa carte.
– Ensuite chaque groupe de coureur situé exactement à 1 case derrière un autre groupe bénéficie de l’aspiration et avance automatiquement d’1 case gratuitement 🙂
– Enfin, chaque coureur qui a une case libre devant lui va se fatiguer et devra ajouter une carte « Fatigue » (carte avec une valeur de 2) à son paquet de carte. Attention donc à toujours être « dans la roue » d’un autre joueur pour ne pas trop vous fatiguer. ^^

Vous pourrez construire votre circuit comme vous le souhaitez avec les 21 tuiles de circuit recto-verso disponibles dans la boite. Vous pourrez construire un circuit avec des cases Montagnes, plus difficiles à gravir et des cases Descentes qui vous permettrons de parcourir plus de cases rapidement.

Flamme Rouge est donc un jeu rapide et dynamique qui remplit toutes les attentes d’un véritable jeu de simulation. Un véritable plaisir ludique et on vous attend nombreux au départ de cette course !

Pour aller plus loin :
– La fiche Tric Trac
– La fiche Ludovox

Kréus : Refaites le monde… Et surtout, faites vous confiance !

Kréo - boîte

Kréus est un petit jeu stratégique et coopératif signé Julien Prothière, édité par Sweet November et illustré par Tom Prothière pour des parties d’une demi-heure environ.
Kréus

Très agréable à l’œil et à jouer, Kréus vous permettra de façonner le monde en incarnant des Titans primordiaux mais, attention, le jeu n’est pas sans subtilité et il vous faudra bien quelques parties avant d’en cerner les différents aspects.

Là où Kréus est on ne peut plus original c’est qu’il s’agit d’un jeu coopératif où l’on ne parle pas à ses partenaires !
En fait, chaque joueur va poser une carte face cachée ; puis, on va les retourner l’une après l’autre et la suite d’événements amenant à la Création ne devra en aucun cas être interrompue sous peine d’être irrémédiablement perdue.
Alors, ce n’est pas parce qu’on ne peut pas parler qu’on ne peut pas donner d’indication à ses partenaires pour autant. En effet, il est possible de dépenser des jetons « énergie » pour échanger des cartes, montrer une carte à un autre joueur, etc.

On dit souvent des jeux coopératifs qu’en fait seuls 1 ou 2 joueurs jouent véritablement tandis que les autres suivent la stratégie donnée par les leaders mais ici il faudra non seulement faire confiance aux autres et se mettre à leur place pour pouvoir les aider mais aucun joueur ne pourra contredire ou influencer les choix d’un autre ou même les compenser !
Bref,  on fait équipe, point.

Le jeu, qui n’est pas sans rappeler Hanabi par certains côtés, vous demandera donc une bonne dose de déduction, de mémoire et de pari, les trois mêlés donnant un goût savamment stratégique.
Donc, on le répète encore, sous ses dehors simplistes et une très grande accessibilité, Kréus s’adresse aux joueurs avertis car les interactions et les paramètres à suivre au cours de la partie deviennent vite durs à suivre au-delà de 4 joueurs.

Pour aller plus loin :
– le test Ludovox.
– la présentation du jeu en vidéo (Ludo-Chrono).
– la fiche Tric-Trac.

J’aime Beaucoup Ce Que Vous Dites : Du délire en images ^^

J’aime Beaucoup Ce Que Vous Dites, le petit dernier des éditions « Le Droit de Perdre » (Taggle, Comment J’ai Adopté un Gnou, etc …) est arrivé !
En ce début d’été quoi de mieux qu’un petit jeu apéro pour rigoler, délier les langues et passer un bon moment entre amis ?
Voyons un peu ce qui nous est proposé dans cette jolie boite pleine d’humour… ^^

J'aime Beaucoup Ce Que Vous Dites

Qu’y-a-t-il dans la boîte ?

J’aime beaucoup ce que vous dites est un jeu pour se parler, pour se charmer, pour se moquer, pour rigoler avec 110 questions, 110 images qui inspireront vos réponses, 50 cœurs kro-mignons pour récompenser votre humour subtil (ou pas)… et 6 Love-Tube à faire déborder d’amour !

Dans J’aime beaucoup ce que vous dites, un joueur pose une question à chaque tour et les autres devront répondre soit avec une image qu’ils ont en main (avec une petite phrase d’accompagnement ou non), soit avec la première image de la pioche sans la regarder, laissant les autres joueurs interpréter l’image à leur convenance… ^^
J'aime Beaucoup Ce Que Vous Dites

J'aime Beaucoup Ce Que Vous DitesJ'aime Beaucoup Ce Que Vous Dites

J’aime beaucoup ce que vous dites est une éco-conception 100% Allemagne.

La jolie boite qui rappelle les bento box, ainsi que les jolis tubes qui rappellent… qui rappellent des jolis tubes, et les cœurs kro-mignons, les cartes à jouer, la règle, tout est conçu uniquement en carton, bois, papier, tout est 100% recyclable, conçu dans un rayon de 400km, chez nos voisins allemands.

Le cadeau idéal qui s’emporte partout.

Rires, imagination, délires à l’apéro, discussions enflammées avec les amis… J’aime beaucoup ce que vous dites est l’objet ludique indispensable si vous ne voulez pas vous ennuyer mortellement dans vos soirées. Un jeu à prendre au second, voire au centième degré, où la poésie et l’authentique séduction pointent parfois le bout de leur nez !

J'aime Beaucoup Ce Que Vous Dites

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox
– La fiche Tric Trac

Lorenzo le Magnifique : Devenez Maître de Florence et égalez Laurent de Médicis !

Lorenzo le Magnifique, ou Lorenzo il Manifico in italiano, est un jeu de stratégie et de développement d’une durée de 1h30 environ pour 2 à 4 joueurs dès 10 ans imaginé par Simone Luciani, Virginio Gigli et Flaminia Brasini, édité et distribué par Attalia en France et illustré par Klemens Franz.
Lorenzo le Magnifique - L'Atanière -ToulonDans l’Italie de la Renaissance, les joueurs tenteront d’égaler le célèbre Laurent de Médicis (dit Laurent le Magnifique) en termes de réputation et de prestige. Et, vous vous en doutez, ce ne sera pas chose aisée. 😉

Pour ce faire, vous endosserez les couleurs de l’une des dix maisons florentines les plus nobles de l’Italie de la Renaissance, chacune disposant d’un pouvoir spécial qui lui est propre.
En tant que chef de famille, vous enverrez les différents membres de celles-ci glaner gloire et influence pour collecter vos points de victoire en différents lieux de la cité.
Attention, les membres d’une même famille ne sont pas identiques puisque vous lancez 3 dés au début de chaque tour pour déterminer leur valeur et soyez prudent dans vos choix pour envoyer vos personnages dotés des plus grosses valeurs…

La partie est divisée en 3 périodes de deux tours chacune. À la fin de chaque période, les joueurs doivent dévoiler leur foi et gare à ceux qui n’auront pas assez prié car les malus pour la période suivante ne seront pas piqué des vers !
Le jeu mêle donc gestion, combinaison de cartes et pose d’ouvrier04s, le tout dans une course aux points de victoire où optimisation, bassesse et opportunisme seront de mise !

Lorenzo le Magnifique - contenu - L'Atanière -ToulonSi le jeu semble un classique du genre au premier abord, il s’agit en fait, une fois n’est pas coutume, d’un jeu à l’allemande avec des mécanismes asymétriques où l’équilibre se retrouve dans la variété des moyens pour marquer des points.
Des aspects qui ne sont pas sans rappeler les jeux à l’américaine, donc. Et la ressemblance avec ce type de jeux ne s’arrête pas là car la thématisation a visiblement fait l’objet d’un effort certain avec notamment l’idée de l’ex-communication pour la piste religieuse qui vous permet d’évincer sournoisement un adversaire. ^_^

Bref, avec ce savant mélange d’ameritrash et de kubenbois, Lorenzo le Magnifique est  un jeu plutôt destiné aux joueurs avertis (et aguerris !) qui ne les laissera pas indifférents.

Pour aller plus loin :
– Le test Ludovox.
– La fiche BoardGameGeek (7,8/10).
– La fiche Tric-Trac (91/100).

Room 25 Escape Room, parviendrez vous à sortir dans les temps ?

Room 25 Escape Room, la 2ème extension du bien connu jeu de plateau semi-coopératif Room 25 de François Rouzé est arrivée !

Room 25 escape room boite
Vous avez bien dit Escape Room ? Et bien oui, comme dans les Escape Room grandeur nature ou encore Unlock, vous allez être confronté à des énigmes que vous devrez résoudre au fur et à mesure ainsi que dans le temps imparti afin de pouvoir sortir du terrible cube de 25 salles …

Ici plusieurs nouveautés vous attendent à commencer bien sur par de nouvelles salles pour pimenter votre aventure, des nouveaux personnages « VIP » que vous devrez protéger à tout prix, et enfin ce fameux nouveau mode de jeu « Escape » tant attendu qui rendra votre tâche encore plus ardue qu’à l’accoutumée !
Room 25 escape room intérieur boite

Contenu de la boite :
• 18 nouvelles salles
• 2 fiches Solution
• 2 décodeurs
• 80 cartes Énigme
• 20 cartes Casse-Tête
• 8 fiches Nouvelles Salles
• 1 jeton Do Not Cross
• 1 tuile Sens de Lecture
• 1 règle du jeu.

Pour aller plus loin :
– La fiche Tric-Trac
– La fiche Ludovox

Man in the Maze, le nouveau jeu de rôle des XII Singes

Man in the Maze est un jeu de rôle contemporain édité par les XII Singes prenant place dans l’univers de Trinités mais complètement indépendant.
JDR - Man in the Maze - couvertureIssu d’une campagne de financement participatif sur la plate-forme de Black Book, Man in the Maze est la première opération du genre (réussie avec une levée de fonds de plus de 20 000 € !) de la part des XII Singes.

États-Unis, de nos jours. Un faire-part invite les personnages à l’enterrement d’un parent éloigné…
En écrivant cette introduction, Michaël Maurat rend hommage à une scène classique du jeu de rôle. Mais la suite est tout sauf classique ! Les personnages sont plongés dans des arcanes familiaux dont les ramifications s’étendent plus loin que tout ce qu’ils peuvent imaginer. Intrigues parentales, meurtres en série, phénomènes inexpliqués, complots des services secrets, culte vaudou, légende ancestrale… Mickaël signe une intrigue passionnante qui, au fil de cinq longs épisodes, conduit les personnages des rues de San Francisco aux plateaux de tournage d’Hollywood en passant par les réserves indiennes d’Arizona, les villas luxueuses de la West Coast ou les repaires des gangs mexicains.

Outre les personnages pré-tirés (optionnels), cette boîte comporte 7 livrets tout en couleurs dont deux sont dédiés aux mécanismes et au concept du jeu (Le Contexte et Les Mécanismes du Jeu).
Les cinq autres (Le Paracartographe, Santa Muerte, Les Liens du Sang, Qui suis-je ?, Dieu est une Maison) forment une incroyable saga familiale occulte dans un univers contemporain à faire vivre aux joueurs qui commencera par Le Paracartographe et finira sur celui intitulé Dieu est une Maison où les PJ devront faire un choix décisif lors du final…
Comme toute campagne avec comme intrigue principale une enquête, le scénario peut sembler dirigiste au premier abord mais il n’en est rien !
En effet, les livrets 2, 3 et 4 seront uniquement abordés si les joueurs s’en servent, c’est-à-dire, s’ils suivent les pistes qui y mènent…
De plus, les allers-retours entre ces différentes arborescences de l’histoire sont tout à fait possibles.

Bien sûr, cette souplesse scénaristique et cette liberté des joueurs demanderont une certaine adresse au MJ qui devra être expérimenté.

Man in the Maze - contenuLe système de Man in the Maze fonctionne avec des dés à douze faces où le 1 est toujours un échec et où le 12 est explosif.
Plusieurs aides de jeu sont disponibles gratuitement sur le site des XII Singes, et notamment :
– Un Mémo de Combat pour fluidifier encore davantage ces phases.
– Des fiches vierges de PJ (dont une version réservée au MJ pour les surprises à venir…).
– Aide de Jeu santé qui vous dit tout ce qu’il faut savoir pour garder son personnage en vie !

Pour aller plus loin :
– La fiche du GROG.
– La fiche de l’éditeur (Les XII Singes).

%d blogueurs aiment cette page :