Symbaroum ou la dark fantasy venue du Nord

2424Symbaroum est un jeu de rôle de dark fantasy réalisé par le collectif suédois Järnringen et issu d’une campagne de financement participatif particulièrement réussie menée par nos amis du 7e Cercle avec le concours de la plateforme de Black Book. Bref, un bel exemple de coopération culturelle. ^_^
Symbaroum - coverSymbaroum propose un univers médiéval sombre et magique où s’opposent civilisation, nature et corruption. Même si de nombreux scénarios indépendants existent, l’ensemble est principalement construit autour d’une campagne en sept volets : La Chronique du Trône des Épines. La gamme est aussi marquée par son unité graphique due au seul illustrateur de ses ouvrages : Martin Bergstöm.

Symbaroum - Archétypes 2 Symbaroum - Archétypes 1

Le Royaume d’Ambria, situé à la lisière de l’immense forêt de Davokar, est somme toute assez récent puisqu’il est la résultante de l’exode des réfugiés du peuple de la reine Korinthia, chassés  de leur terre natale ravagée par une guerre contre le Sombre Seigneur il y a plus de vingt ans.
Ils ont donc à leur tour chassé les tribus barbares locales pour établir leur nouvelle capitale, Yndaros,  sur les ruines d’une ancienne Cité-État nommée Lindaros.
La forêt interdite de Davokar recèle les ruines d’une ancienne civilisation aussi puissante que mystérieuse : Symbaroum.
Mais les interdits des Elfes et les mises en garde des Barbares sont bien peu de choses face à l’avidité et l’ambition des Ambriens…

Dans cet univers sombre et hostile, vous  devrez partir à l’aventure pour de longues et périlleuses expéditions au milieu de ruines antiques et d’eaux plus noires que la nuit sans étoile pour affronter de dangereux chefs barbares, des trolls voraces et des abominations enragées. Le moindre de vos souffles pourrait bien être le dernier…

Les races jouables
Outre les humains (Ambrien ou Barbare), on peut aussi jouer des peaux vertes ! 😀
Des personnages Gobelins, Ogres ou Changelins (un elfe échangé contre un bébé humain dans son berceau) sont à la portée des PJ ! Youpi ! \o/

Les 3 archétypes
Guerrier, Mystique et Voleur recouvrent une série de professions définies comme une suggestion d’Attributs, Races et Talents leur correspondant, sans pour autant être des prérequis obligatoires.

Étant donné la dangerosité du monde et l’adversité auxquelles devront faire face les personnages, le système, à base de dé 20, est très orienté sur la résolution des combats.
Côté magie, on retrouve la notion de contrecoup et de sacrifice de soi avec un prix à payer en Corruption. Ainsi, toutes les races et professions peuvent apprendre des sortilèges et les lancer mais seules les professions mystiques sont entraînées à en réduire le prix en Corruption inhérent à l’utilisation de la magie.

Pour aller plus loin :
– la fiche du GROG.
– le site officiel du jeu (Aka-Games).

Dragondead, le jeu de rôle dark fantasy avec du nécro-dragon dedans ^^

Dragondead est un jeu de rôle de dark fantasy imaginé par Léo Faggianelli, Anne Muller et Julius Koller magnifiquement illustré par Dimitry Carré et Akae. Il constitue le tout premier né des éditions Etherna grâce à un financement participatif réussi sur Ulule.
Dragondead - Livre de base

Dans un monde ravagé par des siècles de guerres entre dieux et dragons ainsi que par la corruption, vous devrez vous livrer à une lutte de chaque instant contre la Fièvre Noire et les créatures qu’elle a engendrées. Le danger est partout : aussi bien dans les contrées sauvages qu’à l’intérieur des villes.
Pour réussir, vous bénéficierez du soutien de votre Guilde pour laquelle vous devrez remplir de périlleuses missions. Mais, attention à qui vous accordez votre confiance, car sur Etherna, les vivants peuvent être aussi infâmes et perfides que les non-morts…

Dans l’univers de Dragondead vous croiserez cinq différentes races très typées :
– Arak : Ils possèdent deux grands yeux sans pupilles et six autres tout petits sur le front. Ils ont la capacité de tisser une toile qui permet ensuite d’être confectionnée. Leurs sens surdéveloppés en font de grands pisteurs et de grands navigateurs. Les navires Arak disposent ainsi de voiles tissées extrêmement résistantes.
– Humain : C’est l’espèce la plus prolifique et la plus présente au sein du monde de Kaarn. Rusé et audacieux, l’humain a toujours une longueur d’avance. Grand bâtisseur de cités, ces dernières sont les plus prestigieuses de l’Empire.
– Draconien : Reptiles cornus, humanoïdes, concentré de force brute, ils savent imposer leur point de vue. La couleur rouge les énerve et ils ont tendance à devenir enragés dès que le sang est versé.
– Zéphyr : Êtres évanescents aux oreilles effilées et à la langue bien pendue, ils aiment avoir un auditoire et sont réputés pour leur égocentrisme et leur foi inaltérable.
– Phyte : Petits et trapus, ils sont d’une habilité hors du commun et utilisent le végétal vitrifié pour toutes leurs fabrications. Ils disposent d’une pilosité végétale très développée qu’ils coiffent et tressent à loisir.

Celles-ci se subdivisent également en clans favorisant ainsi le creuset d’intrigues et de complots

DragonDead utilise un système de jeu simple mais pas simpliste qui satisfera les joueurs aguerris tout en permettant d’intégrer facilement les novices, laissant ainsi la part belle au roleplay et à la narration.
Selon la difficulté de l’action entreprise, on utilise de deux à six dés (à 6 faces) ; pour réussir, il faut que le dé le plus élevé soit inférieur à la somme compétence + inné.
La magie quant à elle est une compétence mais qui utilise des points de magie qui nécessitent de se repose pour revenir à la normale.

Le livre de base est accompagné d’un superbe écran assorti.
Dragondead - écran
Enfin, un peu de chauvinisme ne fait jamais de mal, surtout quand c’est pour une bonne cause. Et oui, car Dragondead n’est autre que l’oeuvre de Môôôsieur Julius Koller (entre autres auteurs bien sûr ! Mais sachez que c’est lui qui est à l’origine de pas mal de PNJ présentés dans le livre de base) que beaucoup d’entre vous connaissent au moins de vue bien puisqu’il a été le président de Role’n Troll durant de nombreuses années et traînent souvent ses guêtres lors des Tisseurs de Rêves. 😉

Pour aller plus loin :
– L’interview des auteurs sur Rôliste TV.
– La fiche du GROG.
– Le mini-site dédié de l’éditeur.

Run Faster étoffe encore le Sixième Monde (Shadowrun)

Shadowrun 5 - Run Faster

Run Faster est un supplément de 256 pages en couleur pour Shadowrun V5 qui fait partie de la gamme Core Player Handbook.

Shadowrun 5 - Run FasterChaque pas, chaque avantage, chaque milliseconde compte. Les rues du Sixième Monde sont sans pitié et, s’ils veulent rester en vie, les shadowrunners doivent saisir le moindre atout à leur portée pour prendre le dessus sur l’opposition. Heureusement, Run Faster est bourré de ces petites (et grandes) choses qui font la différence.

Run Faster est un supplément à ne pas louper pour tout bon runner ou Johnson qui se respecte.
En effet, outre de nouvelles options pour la création de personnage, vous y trouverez de nombreux nouveaux métatypes jouables, à savoir : les hobgobelins, les ogres, les oni, les satyrs, les cyclopes, les minotaures, les dryades, les centaures, les nagas, les métamorphes, les changelings, les géants, les sasquatchs et bien d’autres !
On trouve même de quoi créer de nouveaux peuples selon l’inspiration des joueurs et du meneur ainsi qu’un grand nombre d’avantages et de défauts pour personnaliser ces personnages alternatifs.
On y découvrira aussi les dangereux, voire mortels, Infectés et leur manière originale de… penser. Les vampires, nés d’un virus surnaturel, y sont aussi détaillés avec leur mode de vie, leurs aspirations, etc.

Run Faster contient également des conseils pour étoffer des personnages quel que soit leur métatype, et notamment de l’équipement, des règles sur les contacts et les styles de vie comme des codes éthiques et autres conneries du genre que peuvent suivre certains cintrés, omae. 😉

Pour aller plus loin :
– la fiche du GROG.

Children of the Revolution : Vampire la Mascarade 20 ans s’étoffe encore…

Children of the Revolution - Vampire La Mascarade

Children of the Revolution - Vampire La MascaradeChildren of the Revolution est un supplément pour la gamme spéciale 20e anniversaire de Vampire la Mascarade.
Clairement, le titre fait écho à Children of the Inquisition paru en 1992 dans la gamme originelle de White Wolf. Arkhane Asylum s’inscrit donc dans le même style de travail que Sans-Détour a pu faire avec L’Appel de Cthulhu en ressuscitant (sic!) la gamme et en l’adaptant tout en créant du nouveau contenu exclusif. Et paraît-il que c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes… ^_^

Y sont présentés 18 personnages vampires triés sur le volet et intégrables à l’envi dans une chronique, et ce, que ce soit comme alliés ou ennemis. Chacun est décrit sur trois à six pages (dont une illustration pleine page) avec son background, ses caractéristiques et les informations sur ses Historiques (alliés, contacts, serviteurs, ressources…). Ils sont pour la plupart anciens et partagent le fait d’avoir eu à renaître au beau milieu de périodes troublées.
On y trouvera donc de précieux renseignements sur la façon dont est perçue l’Étreinte en de tels temps par les différents Clans et des secrets jalousement gardés par la société vampirique…

Issu d’une souscription sur internet comme le reste de la gamme, Children of the Revolution raconte ainsi l’histoire de quelques-uns des caïnites les plus marquants. Nés au cours de périodes d’agitation, de rébellion ou de révolution, ces vampires-là ont aussi bien marqué le Monde des Ténèbres que celui des hommes. Ayant rejoint les rangs des damnés en des temps de conflit, leur sang est marqué par ces périodes de troubles. À leur tour, ils sont des agents du changement et portent en eux les graines de révolutions futures… Ce sont les fils et filles de la révolution.

Un supplément riche et profond avec une matière des plus intéressantes et tout à fait surperflu et donc… complètement indispensable pour tout bon fan de Vampire. 😉

Pour aller plus loin :
– la fiche sur le site de l’éditeur (Arkhane Asylum).
– la fiche du GROG.

Insectopia, le jeu de rôles des insectes ?

Insectopia - livre de baseInsectopia vous met dans la peau d’un insecte sur le continent d’Entoma dominé par des civilisations aussi diverses que puissantes d’insectes évolués.

Issu d’un projet de crowdfunding financé haut la main sur Ulule (plus de 240% !), Insectopia a su charmer les souscripteurs avec son univers riche et atypique ainsi que son système de jeu original.
En effet, dans Insectopia, on résout les actions en piochant un nombre de jetons fonction de la difficulté dans un sachet en contenant 42 de cinq couleurs différentes : noires pour les échecs critiques, blanches pour les échecs, bleues pour les réussites, vertes pour les réussites améliorées et rouges pour les réussites critiques.
Ce système permet une résolution rapide et fluide des combats et tant mieux car le monde des insectes et un monde violent ou 2 à 3 coups suffisent à faire tomber un ennemi (ou vous !)

Les insectes sont désormais les seuls maîtres de leur planète. Évolués, se tenant debout, ils ont fondé leur propre civilisation. Mais ils restent grouillants et insaisissables, puissants et variés. Les Myrmides et les Termides dominent cet univers. Ils se livrent une bataille perpétuelle. Dix-huit autres races prennent aussi leur place dans ce conflit, chacune possédant ses  propres rites et ambitions.
Il y a plus de cinq cents cycles, les Myrmides découvrirent les vestiges d’une ancienne civilisation ayant vécu sur cette planète. Ces créatures gigantesques, ne portaient ni chitine, ni ailes. Ils avaient atteint un niveau de civilisation très élevé, maîtrisant la science et la nature. Fait marquant pour les habitants d’Entoma, cette civilisation avait créé une religion en son nom.
Après cette découverte, les Myrmides décidèrent de pousser plus avant les recherches sur cette civilisation disparue. Ils fondèrent une nouvelle religion où les Intres, ces insectes doués d’âmes, prirent une place centrale.
À partir de cette date, au-delà des conflits territoriaux, idéologiques et économiques habituels, les royaumes d’Entoma durent faire face à une nouvelle menace. De nouvelles forces et dangers apparurent…
Une troisième force, plus obscure et discrète, intervient dans ce contexte. Les Blafards, ces Intres rendus malades par les découvertes de vestiges de la civilisation oubliée, souhaitent la destruction de l’ordre établi.

Pour aller plus loin :
– la fiche du GROG.
– le site officiel du jeu.

Compagnon, l’écran pour Vampire la Mascarade 20 ans


Compagnon
fait écho au succès retentissant de l’édition 20e anniversaire de Vampire La Mascarade par les éditions Arkhane Asylum en fin d’année dernière.
Il était donc naturel qu’un écran moderne complète ce renouveau : il s’agit d’un écran en trois volets en carton rigide d’excellente facture.

Composé de quatre chapitres, ce Compagnon apporte un système de titres pour la société caïnite, les prestations et la structure sociale des damnés, des lieux d’intérêt occultes et fait le point sur les rapports des vampires avec la technologie.

Vous l’aurez compris, plus qu’un écran, Compagnon est un véritable supplément de background pour Vampire la Mascarade.

Pour aller plus loin :
– la fiche de l’éditeur (Arkhan Asylum).

Vampire La Mascarade : L’édition spéciale 20 ans

Vampire Mascarade 20 ans
Ouioui, vous avez bien lu. Non, ce n’est pas juste un titre racoleur : c’est bel et bien la réalité.
L’un des jeux de rôles les plus emblématiques de tous les temps a été récemment réédité.

L’édition spéciale 20 ans Vampire La Mascarade est une réédition vraiment réussie qui se veut à la fois exhaustive et synthétique.
En effet, celle-ci intègre d’emblée l’ensemble des Clans et des Disciplines.
Au-delà de l’aspect commémoratif et nostalgique d’un vieux jdr, il y a eu un véritable travail de compilation de divers suppléments de l’époque et d’amélioration du système.
En fait, cette édition spéciale 20 ans est un petit peu le livre de base tel qu’il aurait dû être.

Au niveau matériel, avec ses 520 pages de papier glacé, l’ouvrage ne manque pas d’arguments. ^^
À noter qu’il existe également une édition collector (limitée à moins de 300 exemplaires pour la France) avec pages argentées et couverture cuir.

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas l’univers désormais légendaire de Vampire La Mascarade, disons simplement qu’il vous permet d’incarner un vampire au sein du Monde des Ténèbres (univers unifié de l’éditeur White Wolf Publishing englobant notamment Vampire, Loups-Garous, Mage et Changelin). Vous vous mettrez dans la peau d’un être sanguinaire et immortel luttant contre la Bête en lui ou, au contraire, cherchant sa compagnie…

Pour aller plus loin :
– la fiche du GROG.

Hexagon Universe, le jeu de rôle des comics européens

Hexagon Universe

Hexagon Universe est un jeu de rôle tiré du comic book éponyme.

Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un univers de super-héros (et de super-vilains !) de création française rassemblant les influences des vieux magazines européens du genre tels que Zembla, Wampus, Eclipso ou bien encore Super Boy.
Le système aisément abordable remplit bien son office en permettant de typer précisément son super-héros dès la création, notamment grâce à ses pouvoirs et ses motivations.

Écrit par Romain d’Huissier et Laurent Devernay, le jeu a bénéficié de l’aide technique de Jean-Baptiste Lullien, l’un des créateurs de l’excellent Zombicide.

Pour aller plus loin :
– la fiche de l’éditeur (Les XII Singes).

Night’s Black Agents, nouveau JDR éphémère

Night’s Black Agents est arrivé en boutique !

« Les honnêtes habitués du jour commencent à languir et à s’assoupir, tandis que les noirs agents de la nuit se lèvent pour saisir leur proie. » Macbeth Acte III Scène II

Night's Black Agent

Night’s Black Agent

Night’s Black Agents est le premier opus de la gamme « Ephémère » de 7ème Cercle, gamme ayant pour principe de tirer une quantité très limitée d’un JDR et de ne plus jamais le rééditer par la suite. Donc si vous le voulez il va falloir se dépêcher 😉 Dans Night’s Black Agents vous incarnez un ex agent des services spéciaux découvrant petit à petit une conspiration de vampires officiants dans l’ombre , et contre laquelle vous décidez de lutter. Le système de Night’s Black Agent est du D6 et vous allez gérer votre enquêteur grâce au système Gumshoe (L’Appel de Cthulhu, Esotherroristes, etc…). A bientôt. ——————————————————————————————————– Night’s Black Agent : « La guerre froide est finie depuis bien longtemps. Celle de Bush s’achève.  Vous étiez un soldat, un agent de l’ombre, entraîné à vous déplacer dans ce monde secret : mortel et insoupçonnable. Puis vous avez démissionné, vous avez été viré, ou grillé. Mais vous n’avez pas changé de profession. Vous avez trouvé vos propres marques dans la clandestinité, les réseaux européens du pouvoir et du crime. Vous avez effectué quelques opérations sans trop poser de questions. Qui vous a donné du boulot à Prague ? Qui a payé cher votre silence sur un compte en Suisse ? Vous avez pensé que c’était sans importance. En fait, cela en avait beaucoup.  Parce que sans le savoir, vous bossiez pour des vampires. Les vampires existent bel et bien. Que peuvent-ils faire ? Que possèdent-ils ? Où est-on en sécurité ? Vous ne savez pas. Alors vous feriez mieux de commencer à poser les bonnes questions, remonter les opérations de ces suceurs de sang, infiltrer leurs réseaux, suivre leurs traces et cibler leurs points faibles. Parce que si vous ne les pourchassez pas, ils le feront. Et ils vous tueront. Ou pire encore.  Night’s Black Agents entraîne le mécanisme Gumshoe/Détective dans le genre thriller/espionnage, combinant la paranoïa compulsive de films tels que Ronin ou la Trilogie Bourne avec l’horreur surnaturelle venue tout droit des écrits de Bram Stocker et de tous les vampires imaginés depuis dans les romans comme au cinéma.  L’enquête est cruciale mais ne ralentit pas l’action, qui regorge d’options pour du combat sanglant, du matériel de haute-technologie et des courses-poursuites haletantes.  Dépoussiérant les trop classiques terreurs gothiques pour entrer dans notre époque, Night’s Black Agents offre une multitude de possibilités. Les Meneurs peuvent créer leurs propres vampires, leurs serviteurs, modeler leurs propres conspirations pour qu’elles s’adaptent à leurs envies de complots et d’actions. Des règles optionnelles vous laissent le soin de régler le niveau de trahison, de réalisme et d’action dans vos parties. Jouez en utilisant les exemples proposés ou mélangez à votre guise les capacités vampiriques, les complots et les atouts pour une saga d’espionnage sanglante entièrement de votre cru. L’aventure incluse démarre la campagne avec comme ville de départ, Marseille.  Bourrez votre Glock de balles d’argent, pensez à remplacer l’ampoule de votre Maglite et n’oubliez pas de regarder dans les miroirs. Vous n’avez plus qu’à espérer que ce que vous pensez savoir sur les vampires est bien la vérité. »

Ryuutama – Les Oeufs des Dragons

Ryuutama - couv.

Ryuutama


Ryuutama est à la croisée des chemins entre le jeu de rôle sur table classique et les jeux vidéo type RPG (Zelda, Dragon Quest…), le tout saupoudré d’adventure soap à la japonaise (Le Voyage de Totoro, Princesse Mononoké…).

Issu d’un projet Ulule réussi, il s’agit avant tout de la traduction d’un jeu de rôle japonais, ce qui, en soi, est déjà une première.

L’originalité provient essentiellement du fait que le voyage est ici au coeur du système de jeu et le combat la place qui lui convient : une péripétie comme une autre ; car, dans Ryuutama, on fait des rencontres, on se perd, on répare son équipement etc.
De plus, le jeu est axé de manière à accompagner les joueurs néophytes vers le rôle de meneur de jeu grâce à l’utilisation d’un PNJ récurrent aux puissants pouvoirs : l’homme-dragon…

Enfin, côté univers, l’ambiance drôle et poétique et son caractère résolument positif contraste fortement avec les ambiances actuelles qui sont, il faut le dire, plutôt sombres.

Pour en savoir plus :
– la fiche du GROG.
– la fiche de l’éditeur (Lapin Marteau).
– la page Facebook du jeu.

%d blogueurs aiment cette page :