Star Realms, le sublime jeu de deckbuilding SF revient sur nos étals !

Star Realms est un jeu de deckbuilding d’une durée de 25 minutes environ pour 2 à 4 joueurs dès 12 ans édité par Iello en français, imaginé par Robert Dougherty, l’un des auteurs d’Ascension, et Darwin Kastle.
Star Realms - cover - Toulon - L'AtanièreDans Star Realms, vous prendrez le commandement d’une flotte spatiale pour étendre votre empire commercial afin d’accroître votre influence sur la galaxie mais aussi et surtout pour réduire à néant celle de votre adversaire et en effacer toute trace.

Le but du jeu est donc de réduire l’Influence (Authority) de votre adversaire à zéro en déployant vos unités de combat mais également en acquérant des bases pour votre empire.
Comme tout jeu de cartes évolué, il vous faudra combiner les différentes capacités de celles-ci afin de réaliser des enchaînements d’effets dévastateurs et ainsi régner sur la Galaxie.

Les deux joueurs disposent chacun d’un deck de départ identique constitué de 10 cartes de base (8 Éclaireur pour le commerce et 2 Viper pour le combat) qui vont s’étoffer au fur et à mesure de la partie via l’achat de cartes proposées aléatoirement depuis une pile commune.
Les joueurs vont tour à tour réaliser des achats sur la ligne centrale, dite Ligne d’Achat (Trade Line), en utilisant les ressources fournies par leurs autres cartes. Les cartes ainsi acquises vont directement dans la défausse et attendront donc le prochain mélange avant de pouvoir être actives.
Star Realms - présentation - Toulon - L'AtanièreIl y a quatre factions principales dans le jeu : l’Empire Galactique (Jaune), plutôt basé sur la défausse de cartes adverses, la Fédération du Commerce (Bleu) dont l’apanage est bien entendu la facilitation des achats ainsi que le regain d’Influence, les Blobs (Vert) qui permettent de retirer des options de la Ligne d’Achat et frappent très fort, et le Techno-Culte (Rouge) dont la spécificité est de vous permettre de recycler vos cartes devenues obsolètes avec le développement de la partie.
L’utilisation des capacités des différentes factions permettra d’activer davantage d’effet
Star Realms - focus cartes - Toulon - L'AtanièreIl s’agira donc de tirer son épingle du jeu en fonction des achats que l’on peut réaliser et les combos que l’on tend à mettre en place.
Le jeu puise son inspiration dans Dominion avec toutefois bien plus d’interactivité et c’est bien cet aspect qui confère autant d’engouement autour de Star Realms.
Une iconographie extrêmement claire avec des pictogrammes facilement identifiables au premier coup d’œil permet de rapidement prendre le jeu en main dès la première partie.
Bref, Star Realms est un jeu simple d’accèsrapide, intelligent et diablement prenant avec de vrais défis probabilistes et stratégiques dedans. À posséder.

Enfin, dernière chose et non des moindres, Star Realms bénéficie d’une excellente application disponible gratuitement aussi bien sur l’App Store que sur Google Play.

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox.
– La fiche de l’éditeur français (Iello).
– La partie en vidéo sur la Tric-Tac TV.
– La fiche BoardGameGeek.

Kréus : Refaites le monde… Et surtout, faites vous confiance !

Kréo - boîte

Kréus est un petit jeu stratégique et coopératif signé Julien Prothière, édité par Sweet November et illustré par Tom Prothière pour des parties d’une demi-heure environ.
Kréus

Très agréable à l’œil et à jouer, Kréus vous permettra de façonner le monde en incarnant des Titans primordiaux mais, attention, le jeu n’est pas sans subtilité et il vous faudra bien quelques parties avant d’en cerner les différents aspects.

Là où Kréus est on ne peut plus original c’est qu’il s’agit d’un jeu coopératif où l’on ne parle pas à ses partenaires !
En fait, chaque joueur va poser une carte face cachée ; puis, on va les retourner l’une après l’autre et la suite d’événements amenant à la Création ne devra en aucun cas être interrompue sous peine d’être irrémédiablement perdue.
Alors, ce n’est pas parce qu’on ne peut pas parler qu’on ne peut pas donner d’indication à ses partenaires pour autant. En effet, il est possible de dépenser des jetons « énergie » pour échanger des cartes, montrer une carte à un autre joueur, etc.

On dit souvent des jeux coopératifs qu’en fait seuls 1 ou 2 joueurs jouent véritablement tandis que les autres suivent la stratégie donnée par les leaders mais ici il faudra non seulement faire confiance aux autres et se mettre à leur place pour pouvoir les aider mais aucun joueur ne pourra contredire ou influencer les choix d’un autre ou même les compenser !
Bref,  on fait équipe, point.

Le jeu, qui n’est pas sans rappeler Hanabi par certains côtés, vous demandera donc une bonne dose de déduction, de mémoire et de pari, les trois mêlés donnant un goût savamment stratégique.
Donc, on le répète encore, sous ses dehors simplistes et une très grande accessibilité, Kréus s’adresse aux joueurs avertis car les interactions et les paramètres à suivre au cours de la partie deviennent vite durs à suivre au-delà de 4 joueurs.

Pour aller plus loin :
– le test Ludovox.
– la présentation du jeu en vidéo (Ludo-Chrono).
– la fiche Tric-Trac.

J’aime Beaucoup Ce Que Vous Dites : Du délire en images ^^

J’aime Beaucoup Ce Que Vous Dites, le petit dernier des éditions « Le Droit de Perdre » (Taggle, Comment J’ai Adopté un Gnou, etc …) est arrivé !
En ce début d’été quoi de mieux qu’un petit jeu apéro pour rigoler, délier les langues et passer un bon moment entre amis ?
Voyons un peu ce qui nous est proposé dans cette jolie boite pleine d’humour… ^^

J'aime Beaucoup Ce Que Vous Dites

Qu’y-a-t-il dans la boîte ?

J’aime beaucoup ce que vous dites est un jeu pour se parler, pour se charmer, pour se moquer, pour rigoler avec 110 questions, 110 images qui inspireront vos réponses, 50 cœurs kro-mignons pour récompenser votre humour subtil (ou pas)… et 6 Love-Tube à faire déborder d’amour !

Dans J’aime beaucoup ce que vous dites, un joueur pose une question à chaque tour et les autres devront répondre soit avec une image qu’ils ont en main (avec une petite phrase d’accompagnement ou non), soit avec la première image de la pioche sans la regarder, laissant les autres joueurs interpréter l’image à leur convenance… ^^
J'aime Beaucoup Ce Que Vous Dites

J'aime Beaucoup Ce Que Vous DitesJ'aime Beaucoup Ce Que Vous Dites

J’aime beaucoup ce que vous dites est une éco-conception 100% Allemagne.

La jolie boite qui rappelle les bento box, ainsi que les jolis tubes qui rappellent… qui rappellent des jolis tubes, et les cœurs kro-mignons, les cartes à jouer, la règle, tout est conçu uniquement en carton, bois, papier, tout est 100% recyclable, conçu dans un rayon de 400km, chez nos voisins allemands.

Le cadeau idéal qui s’emporte partout.

Rires, imagination, délires à l’apéro, discussions enflammées avec les amis… J’aime beaucoup ce que vous dites est l’objet ludique indispensable si vous ne voulez pas vous ennuyer mortellement dans vos soirées. Un jeu à prendre au second, voire au centième degré, où la poésie et l’authentique séduction pointent parfois le bout de leur nez !

J'aime Beaucoup Ce Que Vous Dites

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox
– La fiche Tric Trac

Oh Capitaine ! À ton avis, c’est une lanterne ou un grappin ?

Premier titre de la série Legends Of Luma, Oh Capitaine est un jeu de bluff à cheval entre Mascarade et Celestia. Un joueur incarne le capitaine qui surveille et peut acheter les butins que veulent récupérer les autres. Vous pouvez bien sûr raconter des bobards à votre capitaine et vous pouvez même déclencher une mutinerie si vous avez envie de prendre sa place. ^^


Oh Capitaine - BoiteQuand c’est à vous, si vous n’êtes pas le capitaine vous piochez une carte. Avec cette carte vous allez ensuite pouvoir :
– Soit la proposer au capitaine face cachée en annonçant que c’est une carte en particulier. Par exemple, « c’est une Lanterne, est ce que tu la veux ? ». Si le capitaine la refuse, vous la gardez face cachée dans votre trésor. Si par contre il veut vous l’acheter, il vous en donne 1 pièce d’or et la place face visible devant lui et applique l’effet de la carte si elle correspond à la carte annoncée (bah oui on est des pirates, on peut mentir ^^).
– Soit annoncer que c’est un type de carte en particulier. Par exemple, « j’ai un grappin ». À ce moment-là, les autres joueurs non capitaine peuvent me traiter de menteur ou se taire. On fait un tour de table. Si personne ne m’a traité de menteur, alors je garde la carte dans mon trésor sans la montrer. Si par contre des joueurs m’ont traité de menteur, je révèle ma carte. Si j’ai effectivement menti je vais donner une pièce à chaque accusateur, si je n’ai pas menti, j’applique l’effet de la carte sur les accusateurs.

Oh Capitaine - cartesLes différentes cartes dans Oh Capitaine sont :
– le grappin : permet de voler une carte d’un joueur.
– la lanterne : révèle une carte face cachée.
– le tromblon : pour faire défausser une carte à un joueur.
– le lézard : qui permet de voler une pièce à un autre joueur.
– les œufs de lézard : rapportent des points négatifs.

Enfin, chaque carte possède en bas à droite, soit des pièces d’or qui rapportent directement des points de victoire, soit un symbole. En fin de partie, chaque joueur majoritaire sur un type de symbole gagne des points supplémentaires.

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox.
– La fiche Tric-Trac.

Banjooli Cross, l’art du « Agadou-Agadou » et paf l’autruche !

Banjooli Cross, le petit jeu de course et d’anticipation de chez Atalia débarque dans nos rayons, et il est vachement bien ! 🙂
Dans Banjooli Cross vous incarnez un sorcier fourbe de la tribu des Noamomis (déjà ça commence bien ^^). Comme chaque année, la tribu doit élire le sorcier officiel qui la protégera des aléas de la savane et pour ça rien de mieux que le sport national : une course d’autruches !
Je vous vois venir d’ici : « Non, mais on est des sorciers, on veut pas grimper sur ces grands machins pour se péter la gueule dans 3 mètres ! » Bande de petits sorciers peureux que vous êtes… Rassurez-vous, tout ce qu’on vous demandera ici, c’est d’effectuer une prémonition sur le résultat de la course et, comme vous êtes des sorciers fourbes (si si c’est marqué au début ^^), vous allez essayer d’orienter ce résultat à votre avantage. 😉

 


Le circuit est constitué de tuiles recto-verso, donc vous pouvez l’agencer quasi à l’infini !

Quand c’est votre tour, vous lancez les 5 dés blancs et le dé noir. Vous pouvez en garder certains et relancer le reste mais une seule fois maximum. Ensuite vous choisirez :
– soit les dés blancs : on choisit une couleur parmi le résultat et on avance l’autruche de même couleur d’autant de cases que le nombre d’occurrences de cette couleur parmi tous les dés (par exemple, si je choisis bleu et qu’il y a 3 dés avec une face bleu, j’avance l’autruche bleue de 3 cases).
– soit le dé noir : à ce moment-là, on lance un vilain sort sur la pauvre autruche de la couleur du dé pour lui faire peur ; elle ne pourra plus bouger jusqu’à ce qu’un autre joueur la libère.

Au milieu de tout ça viendront se placer des tuiles Crocodiles, Canyon, Torrent de lave et autres Vortex, qui auront chacune des effets ou des conditions pour les franchir, ainsi que des baies magiques placées au hasard et face cachées sur le plateau. Je ne vous gâche pas le plaisir de découvrir les effets débiles de la douzaine de baies différentes dans le jeu, ça vous fera une surprise de plus pendant vos parties. ^^

Dès que 3 autruches ont passé la ligne d’arrivée, la partie s’arrête et on compte les points de nos prémonitions :

– 5 points si l’autruche arrivée en 1ère position correspond à celle de la carte.
– 4 points si l’autruche arrivée en 2ème position correspond à celle de la carte.
– 3 points si l’autruche arrivée en 3ème position correspond à celle de la carte.
– 2 points pour chaque autruche mal placée aux 3 premières places.
– x2 au score si la lanterne rouge correspond à celle de la carte.

Qui sera le meilleur (ou en tout cas le plus fourbe^^) des sorciers et remportera le titre tant convoité de Sorcier des Noamomis cette année ?
À vos marques ! Prêt ? PAAAF !!! … Oh ben non ! Qui a désintégré l’autruche verte ?!

Pour aller plus loin :
– la fiche Ludovox
– la fiche Tric-Trac

Ice Cool : Des pingouins, des glissades et des pichenettes glacées !

La tempête Ice Cool est arrivée à la boutique !
Voyons un peu à quel point vous êtes bons…

Ice Cool - boite
Ice Cool est un collège pour pingouins, les élèves sont sérieux et écoutent leurs professeurs pingouins quand tout à coup… »Drrrriiiiiing » (oui, je sais, je fais bien la sonnerie ^^) Ça y est, il est 10h et c’est la récré !!! Les pingouins sortent tous en trombe des salles de classe et, comme toute récré de 10h, ça mérite un casse-croûte.
Chaque joueur va essayer de passer les portes du plateau avec son pingouin pour récupérer les poissons de sa couleur qui y sont accrochés et ainsi marquer tout plein de points. Oui mais voilà, à chaque tour un des joueurs incarne un surveillant pingouin (ça s’invente pas ^^) qui va essayer de capturer ces pingouins qui courent partout dans les couloirs. Tous les pingouins touchés par le surveillant sont punis et ne peuvent plus jouer pour la manche. On change de surveillant à chaque manche, quand tous les joueurs ont été surveillant 1 fois c’est la fin de la partie et on compte les points.

Ice Cool - pitch techniquesIce Cool - contenu
Les pingouins sont conçus de manière ergonomique afin que vous puissiez faire plein de figures trop cool avec. Voyons un peu ce qu’il est capable de faire avec ça :

Pour aller plus loin :
– la fiche Ludovox.
– la fiche Tric-Trac.

Multiplipotion, apprendre les multiplications en s’amusant

Multiplipotion le jeu de Julien Lamouche édité par On the Go est arrivé en magasin !


Sous cette petite boite se cache en réalité un gros potentiel puisque Multiplipotion a remporté la médaille d’or du bien connu concours Lépine en 2016 avec un mécanique très simple pour apprendre les tables de multiplication.

Le principe : chaque joueur reçoit 3 cartes sur chacune desquelles vous avez :
– une potion avec une valeur comprise entre 1 et 9 en haut
– un gros vilain monstre avec une valeur comprise entre 1 et 90
Chaque tour un joueur à le droit de jouer une carte devant lui et d’en piocher une autre puis, si il arrive en multipliant 2 potions posées devant lui, à égaler la valeur d’un monstre adverse, alors ce joueur peut le capturer.
Le premier joueur à capturer 5 monstres remporte la partie 🙂

En plus de ça vous aurez à l’intérieur de la boite un grand poster avec toutes les cartes du jeu classées par niveau de potion, pour vous permettre d’apprendre facilement les tables de multiplication par cœur 😉

Pour aller plus loin :
– la fiche Ludovox
– la fiche Tric-Trac.

Booo, c’est le moment de faire peur aux touristes !

Booo le nouveau petit jeu de chez Blackrock Edition est enfin arrivé 🙂
Booo boite
Booo est inspiré du bien connu Ricochet Robot d’Alex Randolf. Ici les joueurs incarnent un fantôme dont l’occupation principale sera d’aller flanquer les chocottes au bus de touristes audacieux venu explorer notre château si intriguant. Après tout ils avaient qu’à frapper avant d’entrer, na ! ^^

Un touriste va donc apparaître chaque tour dans une pièce aléatoire du château, et comme nous sommes des fantômes pressés le premier joueur qui réussi à rejoindre la pièce de ce touriste pas très rassuré remportera la manche.
Chaque joueur devra donc repérer un chemin le reliant à sa victime avant les autres mais attention il y a une contrainte (ba oui sinon c’est trop facile^^). Les fantômes traversent les murs c’est bien connu, mais notre château étant un tantinet ectoplasmique vous ne pourrez passer qu’à travers les murs d’une seule couleur, à vous donc de trouver le bon chemin. Chaque couleur que vous utilisez vous sera interdite pour les manches suivantes et vous aurez des tuiles spéciales de « changement de couleur » et de passages secrets que vous pourrez emprunter.

Une fois que vous aurez effrayés la totalité des touristes du bus la partie se termine et le plus affreux des fantômes remporte la partie \o/

Booo interieur
Pour aller plus loin :
– La fiche Tric-Trac
– La fiche Ludovox

A bientôt à la boutique, BOOOOOOO !

Pow ! ça va cogner !

Pow, le dernier petit jeu de chez Gigamic est arrivé !
powPow est le successeur du bien connu et regretté Sushi Bar que Gigamic avait décidé de ne plus éditer à notre plus grand regret. C’est donc avec le plus grand enthousiasme que nous accueillons Pow aujourd’hui ^^.

Alors comment ça fonctionne ?
pow
Pour commencer on mélange les tuiles Super Héros (les bleus) et les étales en ligne. On fait de même avec les tuiles Super Vilains et c’est parti !
A votre tour vous prenez les 5 dés et les lancez. Comme au Yam’s vous pourrez en garder certains et relancer le reste jusqu’à un maximum de 3 fois. Une fois que vous décidez d’arrêter vous allez avoir l’obligation de prendre 1 seule tuile qui correspond à votre jet de dés. Vous empilerez les Super Héros d’un côté et les Super Vilains de l’autre sans jamais regarder ce qu’il y avait sous vos piles. Les conditions de prise sont les suivantes :
– Le nombre de boucliers bleus vous donnera la position du Super Héros que vous pourrez prendre. Par exemple si j’obtiens 3 boucliers Bleus je pourrais prendre le 3eme Super Héros dans la file (on lit toujours de gauche à droite)
– Le nombre de crânes oranges vous donnera la position du Super Vilain que vous pourrez prendre. Par exemple si j’obtiens 5 crânes oranges je pourrais prendre le 5eme Super Vilain de la file.
– Si vous obtenez 3 points d’exclamation bleus vous allez pouvoir voler le Super Héros du dessus de la pile d’un adversaire. Si vous en obtenez plus de 3 vous pourrez choisir celui que vous voulez dans sa pile mais sans regarder (il vous faudra donc faire appel à votre mémoire ^^)
– Enfin vous l’aurez compris, vous pourrez faire exactement la même chose avec les points d’exclamations oranges si vous en obtenez au moins 3 🙂

La partie se termine dès que toutes les tuiles ont été prises et on compte les points. A ce moment là vous additionnerez vos points mais se comptabiliserons uniquement les binômes de tuiles bleus et oranges, les autres ne compterons pas. Par exemple si à la fin de la partie vous avez 5 tuiles bleus et 2 tuiles oranges vous ne marquerez que les points des 2 premières tuiles bleus et des 2 premières tuiles oranges ^^. A vous donc de prendre un nombre équivalent de Super Héros et de Super Vilains pour marquer plus de points que les autres joueurs, qui se chargeront bien sur d’essayer de vous voler vos plus belles tuiles ^^.

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox
– La fiche Tric-Trac

Mot pour Mot, le jeu d’ambiance façon tir à la corde mais… avec des lettres !

Mot pour Mot est un jeu de lettres d’ambiance (sic!) pour 4 à 12 joueurs de 8 ans et plus et des parties de 20 minutes environ imaginé par Jack Degnan, illustré par Manuel Sanchez et Matt Roussel, édité par Le Scorpion Masqué et distribué en France par Iello.

Mot pour Mot04

À son tour, l’équipe doit trouver un mot correspondant à une catégorie tirée au sort en moins de 30 secondes. Chaque lettre du mot est « tirée » d’un cran vers son côté. Quand une lettre sort du plateau, elle est capturée. La première équipe à capturer 6 lettres remporte la partie !

Mot pour Mot - contenuContrairement aux apparences, les parties de Mot pour Mot sont endiablées et très rythmées. Trouver le mot en question n’est pas bien dur. C’est surtout de se mettre d’accord avec ses équipiers et de faire accepter son choix par l’équipe adverse en moins de 30 secondes qui est tendu !
Car, pour l’emporter chaque équipe devra rivaliser d’ingéniosité et de stratégie. Ainsi, faut-il privilégier un mot qui nous rapproche cinq lettres à lui tout seul ou bien un autre qui nous permet d’empocher directement une lettre ou bien encore un mot qui empêche nos adversaires d’empocher une lettre à coup sûr au tour prochain ?

Bref, vous l’aurez compris, sous des dehors simpliste, Mot pour Mot est bien plus subtil qu’il n’y paraît et animera gaiement vos soirées !

Pour aller plus loin :
– la fiche sur Ludovox.

%d blogueurs aiment cette page :