Potion Explosion : Quand Harry Potter joue a candy crush !! ^^

potion explosion

Potion explosion est un jeu pour toute la famille à partir de 7 ans pour des parties de 30 à 40 minutes et jusqu’à 4 joueurs !
Fruit de la collaboration entre trois auteurs (Stefano Castelli, Andrea Crespi et Lorenszo Silva), il est édité chez Edge et illustré par Giulia Guigni.

Chaque joueur incarne un apprenti sorcier qui doit passer son examen final en concoctant des potions. À chaque tour, vous n’avez qu’une seule chose à faire : prendre une bille dans le superbe séparateur (confectionné pour l’occasion par vos petites mimines, rassurez-vous le montage est enfantin et vous ne galérerez pas, et oui, il y a assez de place dans la boîte pour le ranger dedans une fois construit). Vous y trouverez 4 couleurs de bille (noir, jaune, bleu et rouge) qui correspondent à 4 ingrédients (larmes de licorne, morve d’ogre, pellicule de fée et souffle de dragon).
Lorsque vous allez prendre la bille, les autres billes de la colonne vont descendre et s’entrechoquer (à la manière de Candy Crush…). Si les billes entrechoquées sont de même couleur, alors vous avez créé une explosion et vous pouvez les récupérer ! Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’explosion.

potion explosion 2

Maintenant, vous allez pouvoir placer les ingrédients que vous avez récupéré dans vos potions. Chaque potion demande un certain nombre d’ingrédients ; une fois la potion complétée, vous gagnez les points de la potion ET un pouvoir comme piquer des ingrédients à vos adversaires, remettre des billes d’une certaine couleur dans le séparateur (pour empêcher votre adversaire d’accéder à ce dont il a besoin par exemple ^^), rejouer l’effet d’une autre potion, etc. ^^

Potion explosion est une excellente surprise. 🙂 Un matériel magnifique, une mécanique simple mais pas simpliste et la possibilité de créer des combinaisons mortelles. Bref, un très chouette jeu !

Pour aller plus loin :
La fiche Tric-Trac

Star Wars Rebellion ou le kif absolu de disposer d’une Étoile Noire pour annihiler des systèmes !

Star Wars Rebellion - facingStar Wars Rebellion est un jeu pour 2 à 4 joueurs de Corey Konieczka paru chez Fantasy Flight Games et édité en France par Edge.
Pour vous mettre l’eau à la bouche, vous pouvez visionner ce tout petit teaser made in FFG. 😉

Dès l’ouverture de la boîte on est frappé par la qualité du matériel. FFG n’a pas lésiné et ils ont bien fait ! Qui s’en plaindrait ? ^^
La boîte de Star Wars Rebellion regorge de figurines de très bonne facture (assez détaillées pour être peintes) et de cartes parfaitement illustrées, le tout contribuant à vous immerger pleinement dans l’univers de Georges Lucas. Les joueurs du jeu de cartes Star Wars et autre X-Wing seront familiarisés d’emblée puisqu’ils reconnaîtront des graphismes déjà utilisés pour ces autres jeux de la licence.
Star Wars Rebllion - contentBon, vous avez compris, l’immersion c’est bon. Qu’en est-il du gameplay ?
Comme à l’accoutumée pour un jeu de cet acabit, les parties tournent autour des trois heures pour une table pleine (comptez deux heures à trois joueurs, par exemple) et il vous faudra compter une heure d’explication de règles lors de votre première partie.
Néanmoins, que cela ne refroidisse aucun d’entre vous, car, à l’instar du Trône de Fer, FFG a su élaborer un jeu à la fois riche et complexe sans tomber dans le compliqué et, passé deux tours de jeu (et non pas une partie entière), vous aurez tout compris.
En effet, la masse d’informations initiale provient surtout des précisions inhérentes au genre (gros jeu gamer) qui souvent tombent sous le sens mais qu’il faut énoncer afin de donner à chaque joueur des chances égales. Il n’y a donc pas de difficulté particulière pour prendre le jeu en main.

En début de partie le(s) joueur(s) rebelle(s) détermine(ent) l’emplacement de la base secrète de l’Alliance. C’est cette même base qu’il incombera au(x) joueur(s) de l’Empire de découvrir et de détruire… gnark gnark gnark
Pour ce faire, l’Empire dispose d’un arsenal impressionnant dont la fameuse Étoile Noire, la gigantesque station de combat capable d’anéantir tout un système planétaire. Et vous le pourrez en jeu ! Oui, Monsieur. il y a même de gros jetons « champs d’astéroïdes provenant d’une destruction massive » prévus à cet effet de manière à recouvrir toute une planète pour matérialiser le fait… ben… qu’elle est plus là quoi. ^^
Côté Rebelle, on est pas en reste : essayez donc de contrer Mon Motma dans une action diplomatique et vous comprendrez !
On prend donc grand plaisir à jouer fluff et le kiff est au rendez-vous. 🙂

La mécanique de jeu rappelle par moments celle de La Guerre de l’Anneau notamment sur le fait que toutes les actions se font par l’intermédiaire de chefs de guerre (vos Leaders) qui vous permettront de remplir des missions (diplomatiques, militaires ou de renseignement), bouger vos troupes et, bien sûr, attaquer l’ennemi !
En fait, il y a deux rôles essentiels dans chaque camp (pour faire simple, l’Amiral gère la flotte tandis que le Général gère les troupes au sol) qui vont jouer successivement : l’Amiral rebelle joue, puis c’est au tour de l’Amiral impérial, ensuite le Général rebelle suivi du Général impérial et ainsi de suite. Lorsque tous les joueurs ont passé, la phase d’assignation des missions est terminée et l’on peut attribuer des mouvements de troupes.
La communication entre les deux joueurs est essentielle pour planifier correctement ses actions tout en sachant bluffer pour que vos adversaires ne comprennent pas forcément ce que vous allez faire étant donné que les différentes missions auxquelles vous allez assigner vos leaders sont des cartes et que c’est cette main de cartes Mission qui sera le centre névralgique de votre stratégie.

Concernant les combats, le système est tout bête et donne un rendu assez « réalistique ». Vos unités vous procurent, selon leur puissance respective, des dés rouges et/ou noirs aux faces identiques. Les dés noirs font des dégâts aux unnités légères et les rouges aux unités loiurdes. Néanmoins, le symbole de dégât critique vous permettra de passer cette barrière. C’est ainsi qu’avec beaucoup de chance l’aide de la Force un X-Wing peut tout à fait occasionner des dégâts à un Star Destroyer…

Vous l’aurez compris, après notre partie teste Styar Wars Rebellion nous a véritablement conquis.

Enfin, notons pour les plus passionnés que vous pouvez même apprendre à peindre les figurines du jeu via un tutoriel sur la Tric-Trac TV !

Pour aller plus loin :
– la fiche Ludovox.
– la fiche Tric-Trac (93/100).
– la fiche Board Game Geek (8.7/10).

 

Pagode : Duel au sommet pour l’empereur !!


pagode

Pagode est un jeu de stratégie, d’anticipation, de gestion et de tactique pour deux joueurs ! Oui oui tout ça … Pagode est vraiment complet comme jeu. ^^

Très simple à prendre en main, mais il vous permettra une foule de possibilités.

Votre but, avoir plus de points que votre adversaire. Pour y parvenir, vous devrez construire des colonnes, des toits et des pagodes. Pour ce faire rien de plus simple, vous allez utiliser les cartes que vous avez dans votre réserve (5 cartes visible à votre adversaire) et les cartes dans votre main (2 cartes caché à votre adversaire). Une carte pour une colonne de la couleur correspondante, ou une carte pour créer un étage (de la couleur correspondant aux colonnes en dessous). Le petit « hic », c’est que vous pouvez construire autant de tuiles étages que vous le désirez MAIS que 3 colonnes par tour. Et si les tuiles étages ne vous rapporte qu’un point, elles vous donnent des pouvoirs (en fonction de leur couleur).

Enfin, ce sont les colonnes qui vont vous permettre de gagner moult points, car au premier étage chaque colonne vous rapporte 1 point, au deuxième étage 2 points, au troisième 3 points et au miracle au quatrième étage … 4 points ! Celui-ci étant le dernier étage.

pagode 2

Dans Pagode, vous allez donc devoir gérer vos cartes, gérer au mieux les cartes de votre adversaire dont vous avez connaissance, choisir au mieux la couleur de l’étage qui va conditionner l’étage suivant, optimiser l’utilisation de vos pouvoirs … bref voici un vrai jeu à deux avec beaucoup de ressource !

A tester ABSOLUMENT !!!!!!!!!!!!!

*Val approved* ^^

Pour aller plus loin :
La fiche Tric-Trac

Océanos ou le draft en eau profonde…

Oceanos

Océanos est un jeu familial pour 2 à 5 joueurs à partir de 8 ans et pour des parties d’une durée moyenne de 30 minutes qui nous invite à devenir chasseur de trésors en eau profonde.

Monsieur Antoine BAUZA (7 Wonders, Hanabi, Tokaido, Takenoko…) signe encore un excellent titre avec Océanos où il revisite une nouvelle fois le draft (mécanique de jeu qui consiste à faire passer des cartes de main en main tout en en sélectionnant une pour soi au passage).

Chaque joueur est aux commandes d’un sous-marin et va tenter de récupérer des trésors au fonds des mers. Pour cela, le Capitaine (qui change à chaque tour) va distribuer des cartes à ses adversaires. Ils vont sélectionner la carte qui les intéresse puis vont rendre les cartes restantes au Capitaine qui pourra garder toutes celles qui restent.
océanos 2

Trois tours de jeu vont se succéder et ainsi représenter votre descente dans les abysses. Plus vous descendez, plus les découvertes sont intéressantes, mais les risques y sont également plus élevés, car si vous tombez sur le kraken vous perdrez tout…

En bref, Océanos est un excellent jeu familial « légèrement plus » à la fois simple suffisamment… profond (oui, j’ai osé ! ^_^).

Pour aller plus loin :
– la fiche Tric-Trac.

Hit the Road : La course poursuite contre les zombies !

hit the road

« Il y a quelques mois, papa nous à jetés dans la voiture en peine nuit. On a traversé les états-unis et en chemin, nous avons fait de nombreuses rencontre, étonnnates et souvent dangereuses. Cette aventure, j’en ai fait un jeu. Vous l’avez entre les mains. »

Voici la phrase d’accroche de Hit the Road. Cela donne envie n’est ce pas !! Nos amis les Space Cowboys (splendor, time stories …) ont une nouvelle fois adapté un jeu de Martin WALLACE (Via nebula) pour notre plus grand plaisir.

Premièrement le concept : Une idée vraiment original, un petit garçon qui nous raconte son aventure au travers d’un jeu qu’il a conçu a partir de tout ce qu’il a pu trouver ! Cela donne un côté authentique au jeu, ce qui est très agréable.

hit-the-road-2

Deuxièmement la mécanique : Monsieur Martin WALLACE est un excellent concepteur de jeu et à encore réussi cette fois ci ! Le principe, vous devez allez d’un point A à un point B en essayant d’acquérir un maximum d’expérience et surtout en restant en vie ! Vous allez donc utiliser les moyens nécessaire pour éviter de rencontrer trop de zombie en empruntant les routes les plus sûr … et du coup en laissant ces routes à vos adversaires !!  Sympathique n’est il pas ??

Immersion immédiate, super matériel, mécanique bien sympa, Hit the road devrait vous faire passer d’excellentes soirées !!

Pour aller plus loin :
La fiche Tric-Trac

Dixit Odyssey : Dixit revient et c’est encore mieux !

Dixit Odyssey - contenuDixit Odyssey est de retour à L’Atanière !
Il s’agit d’un stand-alone pour la gamme Dixit, le célèbre jeu d’association d’idées signé Libellud. Comprenez par là qu’il s’agit à la fois d’un jeu de base et d’une extension. En gros, ce sont les mêmes règles avec un plateau de jeu et des cartes différents.

Pour aller dans le sens des aficionados de Dixit, le studio Libellud et Jean-Louis Roubira ont travaillé sur cette version afin de répondre aux deux principales critiques vis-à-vis de son jeu phare, à savoir le côté parfois trop fermé du thème graphique et l’impossibilité de jouer avec de grands groupes.

Dixit Odyssey se voit donc doté d’un matériel plus adapté au vote en secret sous la forme de cartons perforés et de picots à y insérer ainsi que d’une piste de score rectangulaire avec des emplacements prévus pour les cartes posées par les joueurs. On peut ainsi mettre jusqu’à 12 joueurs autour de la table.
Par ailleurs, au talent de Marie Cardouat vient s’ajouter celui de Pierô la Lune pour accoucher de 84 nouvelles cartes aux thèmes plus variés et approchant désormais des univers tels que celui de Jules Verne pour permettre davantage de possibilités dans le jeu
Enfin, la règle se voit enrichie d’une nouvelle option très utile lors de parties avec de grands groupes : la possibilité pour le Conteur de voter pour une carte qu’il souhaite éliminer du résultat du vote ; ainsi le joueur ayant posé cette carte ne récoltera aucun point pour les personnes l’ayant choisie.

Pour aller plus loin :
– la fiche Tric-Trac.
– la fiche BoardGameGeek.
– la fiche LudoVox.

Dixit, le jeu onirique est de retour en rayon !

DixitDixit a été une petite révolution en soi dans le monde ludique tant son concept était novateur. Retour sur ce jeu plébiscité depuis plus de cinq ans.

Dixit est un jeu d’association d’idées pour 3 à 6 joueurs à partir de 6 ans pour des parties d’environ 25 minutes.
Les joueurs ont des cartes en main, toutes différentes, avec de magnifiques illustrations oniriques relevant des univers tels que Le Petit Prince ou Alice aux Pays des Merveilles.
Tour à tour, chacun des joueurs devient le Conteur. Ce dernier choisit une de ses cartes et énonce à  haute voix un indice qui peut être un mot, une phrase ou même une onomatopée sensée être en lien avec la carte en question qu’il pose alors face cachée.
Dès lors, les autres joueurs doivent poser une carte de leur main sensée se rapprocher le pus possible de l’indice donné par le Conteur.
Les cartes ainsi choisies sont alors mélangées avec celle du conteur puis révélées. À l’exception du Conteur, les joueurs vont devoir essayer de retrouver la carte du conteur.

Fait rarissime pour un jeu, c’est la manière dont on compte les points qui va révéler tout le sel du jeu.
En effet, lorsque vous êtes le Conteur, si tout le monde trouve votre carte, vous ne marquez aucun point et, si personne ne trouve votre carte, vous n’en marquez pas non plus.
Il va donc falloir bâtir une association d’idées un peu tirée par les cheveux, mais pas trop. En somme, il va vous falloir « paumer » des gens volontairement tout en étant sûr d’en raccrocher d’autres dans le wagon… Pas si simple en fait ! ^^

Contrairement à ce que l’on pourrait penser au premier abord, le jeu est tout à fait accessible aux enfants, et ce, même dès 6 ans puisqu’il n’y a pas besoin de savoir lire pour jouer ! 🙂
De plus, les enfants étant souvent sans pitié, ne soyez pas surpris s’ils remportent la partie car nul doute que vous n’aurez pas compris leur allusion à Dora l’Exploratrice ou au dernier Harry Potter.

Gratifié désormais (depuis 2014) d’un nouveau packaging, le jeu auréolé du Spiel des Jahres 2010 continue de s’étoffer avec de multiples extensions qui lui redonnent souffle et vigueur.
Dixit_2e éditionEt si jamais vous avez besoin de davantage de matériel parce que vous souhaitez jouer à plus de six, qu’à cela ne tienne ! Vous pourrez vous procurer le stand-alone Dixit – Odyssey qui comporte du matériel nécessaire pour douze joueurs !

En 2015, Libellud se servira même de la base de son système pour créer un autre best-seller familial : Mysterium, un excellent jeu d’enquêtes à l’ambiance léchée et aux graphismes soignés récompensé par L’As d’Or à Cannes en 2016.

Pour aller plus loin :
– le test LudoVox.
– la fiche Tric-Trac.
– la fiche BoardGameGeek.

Wulfsburg : Première extension pour Black Plague !


WULFSBURG-1

Wulfsburg : La première extension pour Zombicide Black plague est arrivée !

Les premiers jours de la guerre contre les zombies laissèrent le royaume exsangue. Seuls les plus forts et les plus malins survécurent, en pratiquant un ZOMBICIDE de masse. Personne ne se doutait de l’ampleur de l’invasion, jusqu’à ce que se répandent la nouvelle : l’armée du roi était vaincue, dispersée aux quatre vents, et les plus grandes cités étaient tombées. Des rumeurs affirmaient pourtant que Wulfsburg abritait encore des poches de résistance.
Si nous parvenons à reprendre une ville, nous pouvons les reprendre toutes ! Nous allons libérer Wulfsburg et ses valeureux partisans. Nous allons leur montrer ce qu’est un véritable ZOMBICIDE !!!!

Des nouvelles figurines dont 21 loups et un Wolfbomination, 4 nouveaux personnages, des nouvelles missions, 22 nouvelles cartes équipement … bref de quoi renouveler le jeu pour des soirées et des soirées !!

Karl : est un ancien officier du génie, un vétéran endurci de nombreuses batailles. Il a souvent travaillé en étroite collaboration avec les mages de siège du Roi, ce qui lui a permis d’apprendre que derrière le mysticisme et les rituels se dissimulent des théorèmes et des lois arcaniques. La magie est une science ! Son point de vue peu orthodoxe, couplé à son insolente réussite, lui a presque valu d’être emprisonné. Mais pendant l’invasion, alors que les zombies envahissaient les rues, il fallut faire appel à quiconque était capable d’utiliser le mana pour conjurer des flammes. Aujourd’hui, il est persuadé que la seule chance de survie de l’humanité en cet Âge de Ténèbres réside dans la propagation de sa doctrine.

Morrigan : En tant que garde du corps de l’ambassadeur Elfe Noir à Wulfsburg, Morrigan a toujours vécu dans la paranoïa. Son peuple est considéré, dans le meilleur des cas, avec méfiance, et la menace de tentatives d’assassinat plane en permanence sur ses ressortissants. Professionnelle avisée, elle sait que la fuite face à un adversaire supérieur n’est pas un signe de lâcheté. Un avis que ne partageait hélas pas l’ambassadeur, qui a choisi de rester combattre la horde zombie. Morrigan est la seule survivante. Expatriée et déshonorée par la mort de l’ambassadeur, Morrigan commence une nouvelle vie, où ses nouveaux compagnons ne la jugent pas sur d’anciennes rancœurs et apprécient les conseils judicieux et la maîtrise martiale de ce vétéran de talent.

Théo : est un ranger, survivant dans les bois à l’écart des villes grâce à ses talents et à sa ruse. L’apparition des Zombie Wolfz, en quête de massacres plutôt que de nourriture, a été le premier indice qu’une force maléfique était à l’œuvre. Quelque chose de terrible avait frappé Wulfsburg et il appartenait à Théo de découvrir la vérité en se rendant sur place. Il a aujourd’hui entrepris une nouvelle quête : trouver un remède contre la peste zombie et empêcher la corruption de se répandre dans les forêts qu’il défend.

Ariane : Orpheline des rues, Ariane dut grandir rapidement en devenant agile, coriace et habile pour garder une longueur d’avance sur les hommes d’armes de la milice. Elle finit par rejoindre différentes Guildes, travaillant souvent pour plusieurs d’entre elles à la fois. Sa dernière mission fut celle qu’elle regretta amèrement d’avoir acceptée. On l’engagea pour voler les clés de la ville, détenues par le maire en personne. Mais hélas, son commanditaire s’avéra être un nécromancien. Elle parvint toutefois à échapper à ses griffes et survécut à l’invasion. À présent, elle propose son aide à tous ceux qui sont prêts à se dresser contre la terrible menace. Personne n’a jamais percé son terrible petit secret… du moins jusqu’ici.

Alors, c’est qui le prédateur alpha maintenant ??

zombicide wulfsburg

Bienvenue à Wulfsburg !

Pour aller plus loin :
La fiche Tric-Trac

SOL : A la poursuite de la relique perdu !!!


sol

Sol est un jeu familial et qui se joue en équipe. Ce deuxième jeu de Catch Up Games (Sapiens) se joue de deux à huit joueurs à partir de 8 ans, pour des parties d’environ 45 minutes !

Dans Sol, le principe est simple, vous et votre équipe devez réunir des indices afin de déterminer où se trouve la relique perdu. Puis, lorsque vous savez dans quel temple la relique se trouve il vous faudra foncez la récupérer et tenté de quitter l’île avant que vos adversaires ne provoque une bagarre pour s’emparer de l’artefact !

sol

A la fois une chasse aux trésors ET un jeu de course poursuite, Sol ravira toute la famille par sa simplicité et son ambiance. Vous contrôlez un certain nombre de personnage, chacun doté de compétence (courir plus vite, frapper plus fort etc …) qui vous permettront de mettre en place des stratégies simple mais différentes qui donneront son intérêt au jeu. Choisir d’aller vite, choisir des combattant en cas de bagarre, choisir des archéologue pour trouver plus d’indices etc …

Excellente ambiance, a tester !

Pour aller plus loin :
La fiche Tric-Trac

Via Nebula, nuageux certes mais tellement bon !

via nebula

Via Nebula, la nouveauté de nos amis les Space Cowboys (Splendor,Time Stories, Elysium…)  est à la hauteur de leur réputation ! Il s’agit d’un jeu de gestion et d’anticipation à partir de 10/12 ans, pour 2 à 4 joueurs et pour des parties d’environ 40 minutes.

Il se trouve en plus que Via Nebula est un jeu de Martin WALLACE, un grand nom du jeu de plateau.

La grande force de Via Nebula c’est sa simplicité. Vous ne pouvez effectuer que 2 actions par tour parmi 5 :
– Explorer (enlever une zone de nuage pour créer un terrain praticable).
– Générer des ressources (qui seront accessibles à tous les joueurs).
– Transporter des ressources vers vos chantiers.
– Créer un chantier (lorsque vous aurez les bonnes ressources dessus vous pourrez faire la dernière action).
– Accomplir une mission (dépenser les ressources de votre chantier et gagner des points de victoires et des bonus).

Il vous sera possible de faire des points de victoire de plein de manières différentes, en explorant, en générant des ressources, et bien sûr, en accomplissant des missions, ce qui est super… MAIS pour ce qui est d’explorer et de générer des ressources, cela sera disponible à TOUS vos adversaires… Il vous faudra donc faire les bons choix pour ne pas trop favoriser les autres !!

 

via nebula 2

Vraiment excellent, à tester absolument, car la mécanique est tellement géniale que ce jeu vaut vraiment la peine de s’y arrêter !

Pour aller plus loin :
La fiche Tric-Trac

%d blogueurs aiment cette page :