Lorenzo le Magnifique : Devenez Maître de Florence et égalez Laurent de Médicis !

Lorenzo le Magnifique, ou Lorenzo il Manifico in italiano, est un jeu de stratégie et de développement d’une durée de 1h30 environ pour 2 à 4 joueurs dès 10 ans imaginé par Simone Luciani, Virginio Gigli et Flaminia Brasini, édité et distribué par Attalia en France et illustré par Klemens Franz.
Lorenzo le Magnifique - L'Atanière -ToulonDans l’Italie de la Renaissance, les joueurs tenteront d’égaler le célèbre Laurent de Médicis (dit Laurent le Magnifique) en termes de réputation et de prestige. Et, vous vous en doutez, ce ne sera pas chose aisée. 😉

Pour ce faire, vous endosserez les couleurs de l’une des dix maisons florentines les plus nobles de l’Italie de la Renaissance, chacune disposant d’un pouvoir spécial qui lui est propre.
En tant que chef de famille, vous enverrez les différents membres de celles-ci glaner gloire et influence pour collecter vos points de victoire en différents lieux de la cité.
Attention, les membres d’une même famille ne sont pas identiques puisque vous lancez 3 dés au début de chaque tour pour déterminer leur valeur et soyez prudent dans vos choix pour envoyer vos personnages dotés des plus grosses valeurs…

La partie est divisée en 3 périodes de deux tours chacune. À la fin de chaque période, les joueurs doivent dévoiler leur foi et gare à ceux qui n’auront pas assez prié car les malus pour la période suivante ne seront pas piqué des vers !
Le jeu mêle donc gestion, combinaison de cartes et pose d’ouvrier04s, le tout dans une course aux points de victoire où optimisation, bassesse et opportunisme seront de mise !

Lorenzo le Magnifique - contenu - L'Atanière -ToulonSi le jeu semble un classique du genre au premier abord, il s’agit en fait, une fois n’est pas coutume, d’un jeu à l’allemande avec des mécanismes asymétriques où l’équilibre se retrouve dans la variété des moyens pour marquer des points.
Des aspects qui ne sont pas sans rappeler les jeux à l’américaine, donc. Et la ressemblance avec ce type de jeux ne s’arrête pas là car la thématisation a visiblement fait l’objet d’un effort certain avec notamment l’idée de l’ex-communication pour la piste religieuse qui vous permet d’évincer sournoisement un adversaire. ^_^

Bref, avec ce savant mélange d’ameritrash et de kubenbois, Lorenzo le Magnifique est  un jeu plutôt destiné aux joueurs avertis (et aguerris !) qui ne les laissera pas indifférents.

Pour aller plus loin :
– Le test Ludovox.
– La fiche BoardGameGeek (7,8/10).
– La fiche Tric-Trac (91/100).

Room 25 Escape Room, parviendrez vous à sortir dans les temps ?

Room 25 Escape Room, la 2ème extension du bien connu jeu de plateau semi-coopératif Room 25 de François Rouzé est arrivée !

Room 25 escape room boite
Vous avez bien dit Escape Room ? Et bien oui, comme dans les Escape Room grandeur nature ou encore Unlock, vous allez être confronté à des énigmes que vous devrez résoudre au fur et à mesure ainsi que dans le temps imparti afin de pouvoir sortir du terrible cube de 25 salles …

Ici plusieurs nouveautés vous attendent à commencer bien sur par de nouvelles salles pour pimenter votre aventure, des nouveaux personnages « VIP » que vous devrez protéger à tout prix, et enfin ce fameux nouveau mode de jeu « Escape » tant attendu qui rendra votre tâche encore plus ardue qu’à l’accoutumée !
Room 25 escape room intérieur boite

Contenu de la boite :
• 18 nouvelles salles
• 2 fiches Solution
• 2 décodeurs
• 80 cartes Énigme
• 20 cartes Casse-Tête
• 8 fiches Nouvelles Salles
• 1 jeton Do Not Cross
• 1 tuile Sens de Lecture
• 1 règle du jeu.

Pour aller plus loin :
– La fiche Tric-Trac
– La fiche Ludovox

Dice Forge, le tout nouveau jeu de dés-veloppement signé Libellud !

Dice Forge est un jeu de développement et de dice crafting pour 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans imaginé par Régis Bonnessée, édité par Libellud et joliment illustré par Biboun pour des parties de 45 minutes environ.
Dice Forge - illustration boiteJouant l’Arlésienne depuis plus d’un an maintenant, ça y est, il est enfin arrivé ! \o/
Bref, Dice Forge, c’est LE jeu attendu du moment.

Doté d’un matériel innovant, des dés aux faces amovibles, ce jeu de dicecrafting (littéralement construction de dé) vous permettra  de construire vous-même votre dé.
Dice Forge - dés en éclatéOn va pouvoir ainsi modifier les faces de nos dés dans le but d’optimiser son jeu et favoriser un type de stratégie en misant plutôt sur telle ou telle face de dés.

Dans Dice Forge, nous incarnons des héros de la mythologie grecque et nous nous affrontons afin de plaire aux dieux pour bénéficier de leurs faveurs et ainsi les rejoindre sur l’Olympe.
La partie se joue sur un nombre de tours déterminé en fonction du nombre de joueurs (9 tours à 4 joueurs par exemple). Tout le monde commence avec une un plateau personnel perforé où l’on déplace ses marqueurs de ressources et ses dés.

Plus il y aura de joueurs et plus vous récolterez de ressources car, pendant le tour d’un joueur, tous les joueurs lancent leurs deux dés et récoltent les ressources. Mais seul le joueur actif peut réaliser une action parmi deux :
– Faire une offrande aux dieux, c’est-à-dire acheter des faces de dés (argent, points de gloire, ressources…). On peut le faire à l’envi si l’on dispose de l’argent nécessaire sans toutefois pouvoir récupérer des faces identiques durant la même Offrande.
– Réaliser des épreuves, c’est-à-dire acheter des cartes. Certaines cartes ont un effet immédiat, d’autres ont des effets permanents et d’autres encore s’activent à chacun de nos tours.

Mais bien sûr cela serait sans compter l’énergie solaire qui non contente d’être une ressource vous permet également de rejouer en vous octroyant une nouvelle action (donc celle que vous n’avez pas encore faite) pour la modique somme de 2 unités. 🙂
Autre particularité de gameplay notable, si un joueur vient sur le portail déjà occupé par un autre, celui-ci est éjecté mais ce sera bénéfique pour lui car il pourra alors lancer immédiatement ses dés et en appliquer les effets. On sent déjà poindre les stratégies de blocage dé-licieusement savoureuses… ^_^

 

Conçue de sorte à ce qu’on aille se servir dans celle-ci pour aller chercher les précieuses faces de nos dés, la boîte fait partie intégrante du matériel de jeu.
Dice Forge - composition boite

Elle regorge littéralement de matériel de très bonne qualité doté de graphismes particulièrement léchés (comme d’habitude avec Libellud à qui l’on doit notamment Dixit, Loony QuestMysterium etc.).

Dice Forge - contenu

Mention spéciale à l’excellente idée du plateau enserré dans une pochette maintenue par un bandeau élastique qui permet de ne pas perdre de temps en mise en place puisque tout est ainsi déjà prêt pour la prochaine partie !
Libellud a même prévu un second set de cartes pour une rejouabilité accrue et ainsi vous permettre de varier les plaisirs (et bien sûr les stratégies optimales !).

Dans Dice Forge, gestion de ressources, combos et interaction seront au rendez-vous.
Et vous ? ^_^

Pour aller plus loin :
téléchargez les règles sur le site de l’éditeur (Libellud).
– la fiche vidéo Ludo-Chrono de Ludovox.
– la fiche BoardGameGeek.
– la vidéo de la Tric-Trac TV.

Oh Capitaine ! À ton avis, c’est une lanterne ou un grappin ?

Premier titre de la série Legends Of Luma, Oh Capitaine est un jeu de bluff à cheval entre Mascarade et Celestia. Un joueur incarne le capitaine qui surveille et peut acheter les butins que veulent récupérer les autres. Vous pouvez bien sûr raconter des bobards à votre capitaine et vous pouvez même déclencher une mutinerie si vous avez envie de prendre sa place. ^^


Oh Capitaine - BoiteQuand c’est à vous, si vous n’êtes pas le capitaine vous piochez une carte. Avec cette carte vous allez ensuite pouvoir :
– Soit la proposer au capitaine face cachée en annonçant que c’est une carte en particulier. Par exemple, « c’est une Lanterne, est ce que tu la veux ? ». Si le capitaine la refuse, vous la gardez face cachée dans votre trésor. Si par contre il veut vous l’acheter, il vous en donne 1 pièce d’or et la place face visible devant lui et applique l’effet de la carte si elle correspond à la carte annoncée (bah oui on est des pirates, on peut mentir ^^).
– Soit annoncer que c’est un type de carte en particulier. Par exemple, « j’ai un grappin ». À ce moment-là, les autres joueurs non capitaine peuvent me traiter de menteur ou se taire. On fait un tour de table. Si personne ne m’a traité de menteur, alors je garde la carte dans mon trésor sans la montrer. Si par contre des joueurs m’ont traité de menteur, je révèle ma carte. Si j’ai effectivement menti je vais donner une pièce à chaque accusateur, si je n’ai pas menti, j’applique l’effet de la carte sur les accusateurs.

Oh Capitaine - cartesLes différentes cartes dans Oh Capitaine sont :
– le grappin : permet de voler une carte d’un joueur.
– la lanterne : révèle une carte face cachée.
– le tromblon : pour faire défausser une carte à un joueur.
– le lézard : qui permet de voler une pièce à un autre joueur.
– les œufs de lézard : rapportent des points négatifs.

Enfin, chaque carte possède en bas à droite, soit des pièces d’or qui rapportent directement des points de victoire, soit un symbole. En fin de partie, chaque joueur majoritaire sur un type de symbole gagne des points supplémentaires.

Pour aller plus loin :
– La fiche Ludovox.
– La fiche Tric-Trac.

Runewars, le jeu de figurine pour se tâtaner la tronche !

Runewars, le jeu de batailles épiques dans l’univers de Runebound est arrivé !

À chaque partie vous tirez un scénario qui vous donnera des conditions de victoire à remplir avant la fin des 8 tours maximum que comporte une partie de Runewars. Vous pouvez également gagner la partie en annihilant totalement l’armée adverse, peu importent les conditions de victoire. #lapoutrecestbien ^^

Runewars est un jeu de programmation où les tours sont composés de 3 phases simultanées entre les joueurs (un peu comme dans X-Wing) :
– La Phase de programmation :  phase où vous allez programmer vos actions (étonnant … ^^).
– La Phase de résolution des actions : … (ok j’arrête  ^^).
– La Phase de nettoyage, où les effets courant du tour prennent fin et après laquelle on passe au tour suivant.
Plus sérieusement, le jeu est très clair dans sa rédaction et son déroulement, chose qui est appréciable dans un gros jeu (et ça c’est pas des blagues).

Le système de programmation se fait face cachée entre les joueurs grâce à une double roue comme celle-ci :

À gauche, vous programmez le type d’action que vous souhaitez pour une unité (déplacement, attaque…) et, à droite, le bonus que vous voulez attribuer à cette action. À chaque action est attribuée une valeur d’initiative, on résoudra donc les actions en suivant cet ordre.
En fin de tour, on lance les 5 runes recto verso qui donneront des bonus à certaines unités (les mort-vivants pourront ressusciter, les golems de runes deviendront plus forts etc.).

Chaque joueur peut constituer son armée comme il le souhaite en respectant les conditions de chaque unité. Ces unités auront chacune des pouvoirs et autres capacités multiples afin d’interagir au maximum avec le reste du plateau. 😉


LE MATOS  :
48 figurines magnifiques en plastique non peintes
2 socles diorama pour personnages
16 plateaux de mouvement
9 gabarits de déplacement
8 outils de commandement
6 dés d’attaque
1 règle des portées
1 compteur de rounds
8 cartes Unité
4 cartes Référence
4 cartes Terrain
6 cartes Déploiement
6 cartes Objectif
18 cartes Amélioration
30 cartes Moral
4 tuiles Terrain
61 pions divers
1 Livret d’Apprentissage
1 Guide de Référence
1 Guide du Monde.
… y’a de quoi faire ^^

Pour aller plus loin :
– la fiche Ludovox
– la vidéo Ludochrono
– la fiche Tric-Trac

Magic Maze, quand t’es tout nu tu fais comme tu peux … ^^

Vous l’attendiez depuis longtemps, Magic Maze est enfin arrivé à la boutique !


Magic Maze - boite

– « Nous voici !! »
– « Qui ça ?! »
– « Et bien nous, la plus terrible équipe d’aventuriers que le monde ait connu ! Nous sommes bardés d’objets magiques, d’armures et autres armes à la manufacture inégalable ! Prosternez-vous devant nous ! »
– « Mais euh… Z’êtes tout nu ?! »
– « Bah ouais, mais c’est la faute à Jacquie le nain, il a piqué un roupillon pendant son tour de garde et on s’est tout fait tirer… »

Dans Magic Maze vous incarnez donc une équipe de héros qui s’est fait piquer son or ainsi que tout son équipement et vous vous retrouvez au niveau 0 avec une main devant et une main derrière…
Vous croisez alors un Voleur (que vous zigouillerez par la suite ^^) qui vous donne la brillante idée d’aller au Magic Maze, le centre commercial pour aventurier du coin, afin d’y dérober ce dont vous avez besoin pour vous ré-équiper.

Magic Maze - contenu
Le principe :
Magic Maze est un jeu coopératif en temps réel. Vous disposez d’un sablier de 3 minutes en début de partie pour récupérer les objets précis dont vous avez besoin pour vous équiper. Chaque joueur peut contrôler n’importe quel héros sur le plateau et chaque joueur a accès à des actions que les autres n’ont pas (se déplacer vers le nord, prendre un escalator, explorer une zone, etc.). Attention cependant, car vous n’avez pas le droit de parler pendant la partie ! ^^
À vous donc d’agencer vos actions correctement pour récupérer les objets dont vous avez besoin tout en faisant attention à ne pas vous faire attraper par les Trolls de sécurité (bah oui, c’est bête un Troll mais ça cogne fort ^^). Si vous êtes juste niveau temps vous pourrez passer par des cases « sablier » qui vous donnerons du temps supplémentaire, mais, si a un moment donné de la partie la réserve de temps est complètement épuisée, vous vous faites griller par la sécurité et vous périrez dans le donjon du Magic Maze. 😉
Magic Maze - illustrationPour aller plus loin :
– la fiche Ludovox.
– la fiche Tric-Trac.

 

Barony : Gravissez un à un les échelons du pouvoir et devenez Roi !

Barony est un jeu de stratégie pour des parties de 45 minutes de 2 à 4 joueurs dès 10 ans imaginé par Marc André, illustré par Ismaël et édité par Matagot.
Barony - boite

Aux marches de l’Empire, la tension est palpable : les luttes intestines pour la conquête du pouvoir prennent des proportions de plus en plus importantes. En tant que baron, vous dirigez l’une des quatre familles les plus influentes du royaume. À la tête de vos armées de chevaliers, vous devrez atteindre les régions les plus prospères, les faire vôtres mais aussi les défendre contre vos opposants…
En gravissant ainsi les marches du pouvoir, un jour peut-être, vous deviendrez le nouveau roi !

Des règles simples, une bonne rejouabilité et une excellente accessibilité, (contrairement à ce qu’indique l’éditeur, on peut y jouer dès 10 ans), notamment grâce à l’aide de jeu très bien réalisée et au matériel très soigné qui aide à s’immerger dans l’univers, font de Barony un excellent jeu d’initiation aux jeux de stratégie plus lourds.
Barony - contenuAu début du jeu, le plateau est créé au hasard, ce qui rend chaque partie très différente.
À chaque tour de jeu, le joueur doit choisir et résoudre une action par les six proposées : entraînement, mouvement, ralliement, construction de village, Nouvelle ville, gagner un titre.
Il faudra concilier le besoin impératif de se développer rapidement à celui, tout aussi impératif, de maintenir des défenses solides.
Les hexagones représentent divers types de terrains. Une fois occupés, on peut y construire des villages qui, à leur tour, peuvent devenir de nouvelles villes où l’on peut entraîner ses chevaliers.
Selon le type de terrain où vous construisez, vous pourrez collecter différentes ressources qui peuvent être vendues afin de gagner un titre.
Quand un joueur atteint le niveau « duc » il déclenche la fin du jeu et le joueur avec le plus grand nombre de points devient alors Roi et remporte la partie.

Attention, Barony est davantage un jeu de placement qu’un jeu de conquête où il s’agit d’avancer tout en protégeant ses acquis pour obtenir la victoire. Une bonne lecture du plateau et des choix judicieux seront donc prépondérants pour l’emporter.
Les chevaliers étant peu nombreux et ne progressant que d’une seule case par tour, l’anticipation des actions adverses est cruciale. Barony est donc un jeu à l’interactivité forte et quasiment dénué de hasard où les erreurs vous coûteront très cher.

Plus une seconde à perdre ! Levez vos armées de chevaliers pour vous étendre sur les terres les plus prospères, protégez vos villages et vos frontières en érigeant d’imposantes cités et d’imprenables forteresses et imposez votre suprématie pour monter sur le trône !

Pour aller plus loin :
– la fiche Ludovox.
– la fiche de l’éditeur (éditions du Matagot).
– la fiche Tric-Trac.
– la fiche BoardGameGeek.

Samouraï renaît de ses cendres ! À vous de devenir le nouveau phénix des daimyos…

Samouraï est un jeu de stratégie imaginé par Reiner Knizia et illustré par Franz Vohwinkel pour des parties de 45 minutes 2 à 4 joueurs dès 8 ans.
Samouraï - boiteLe Japon en l’an 1336. C’est une époque de lutte permanente et de loyautés changeantes dans le Japon féodal ; l’Empereur a perdu toute autorité et n’est plus qu’une figure de proue. À travers tout le pays, de puissants seigneurs appelés daimyos se sont soulevés et ont commencé à revendiquer leur domination sur le territoire et ses ressources. Mais la voie parfaite vers le pouvoir est entre les mains de l’élite : de nobles guerriers baptisés samouraïs.

Dans Samouraï vous incarnez un daimyo au début de son ascension vers le pouvoir. Retournez au cœur d’un Japon déchiré par des clans rivaux et prouvez que vous possédez la sagesse nécessaire pour gagner l’estime des samouraïs !
Vous parviendrez à unifier la nation autour de votre illustre personne en gagnant la loyauté de seigneurs vassaux, en vous emparant des principales rizières du territoire et en échangeant des faveurs avec les dirigeants religieux pour ainsi asseoir votre domination.

Les joueurs se disputent donc les faveurs des trois castes sociales du Japon : la Religion (représentée par les Bouddhas), la Paysannerie (représenté par le riz) et l’Armée (représentée par les châteaux). Ils placent des tuiles sur le plateau de jeu pour influencer les cases de population et capturer les différents pions Caste qui se trouvent dessus.
Le joueur qui capture le plus de pions d’une même caste devient le dirigeant de cette caste. À la fin de la partie, celui qui dirige le plus de castes l’emporte.
Samouraï - contenuDurant un tour de jeu,  chaque joueur à son tour effectue les étapes suivantes :
1. Jouer une Tuile : Le joueur choisit une tuile de sa main et la place sur une case Terre ou Mer vide (pas sur une case Population) du plateau de jeu.
2. Vérifier les Captures : Si toutes les cases Terre adjacentes à une case Population contiennent des tuiles, les pions Caste de cette case sont alors capturés.
3. Renouveler sa Main : Le joueur renouvelle sa main en piochant des tuiles du dessus de sa pile et en les plaçant face visible derrière son paravent jusqu’à avoir cinq tuiles dans sa main. S’il n’y a plus assez de tuiles dans la pile d’un joueur pour lui permettre d’avoir cinq tuiles en main, il en pioche autant que possible.

Quand un joueur a renouvelé sa main, son tour se termine et le joueur suivant dans le sens horaire commence son tour.

Placement judicieux, gestion de main, anticipation et coups de Jarnac (notamment grâce aux tuiles spéciales) seront au rendez-vous et vous permettront de profiter pleinement de vos parties !

Anciennement édité par feu Jeux Descartes et remis au goût du jour par Edge, Samouraï bénéficie d’un plateau modulable représentant les quatre îles principales de l’archipel japonais qui vous permet aisément d’équilibrer les parties selon le nombre de joueurs. C’est d’ailleurs un des très gros points forts de Samouraï puisque le jeu est aussi équilibré à 2, 3 ou 4 joueurs.

Les nouvelles figurines en résine sont vraiment jolies et très détaillées. Mais jugez plutôt par vous même.

Samouraï - figurinesPour aller plus loin :
– la fiche du jeu sur Ludovox.
– la fiche BoardGameGeek.
– la fiche Edge.
– la fiche de l’ancienne version sur Tric-Trac.

Yamatai, le dernier Bruno Cathala !

Yamatai, le dernier né de Bruno Cathala, sort chez Days of Wonder !

La reine Himiko a confié une mission prestigieuse à tous ses bâtisseurs : faire de la capitale de Yamataï la perle du royaume. À vous de prendre l’ascendant sur vos concurrents pour construire la plus belle cité en utilisant les ressources apportées par les flottes qui sillonnent l’archipel. Préparez votre stratégie, recrutez des spécialistes, et faites ce qui est nécessaire pour gagner les faveurs de la reine Himiko. Mais surveillez bien vos adversaires, car au final, seul l’un d’entre vous sera reconnu comme le plus grand bâtisseur du royaume de Yamataï !


yamataiYamatai comprend dix tuiles d’action numérotées, chacune montrant un ou plusieurs navires de couleur et la plupart montrant une action spéciale. Vous mélangez ces tuiles, les placer dans une rangée, puis vous en révélez une de plus que le nombre de joueurs.

yamatai
Dans un tour de Yamatai, chaque joueur choisit une tuile, collecte les navires représentés depuis la réserve, achète ou vend éventuellement un navire, puis place les navires sur le plateau. Le royaume a cinq entrées, et vous devez commencer d’un de ces points d’entrée ou sur une place adjacente aux navires déjà sur le plateau.

Si vous placez votre premier navire adjacent à un autre, alors ce premier navire doit être de la même couleur que le navire adjacent ; sinon vous pouvez placer des navires sans regarder la couleur. Après avoir placé des navires, vous pouvez soit prétendre aux ressources colorées provenant des endroits que vous avez touché avec vos nouveaux navires lors de ce tour soit construire un bâtiment sur un espace vide.

Pour construire, l’espace doit avoir des navires de couleur autour de lui qui correspondent aux navires représentés sur l’uns des tuiles de construction disponibles. Si vous construisez un bâtiment personnel qui est connecté à d’autres que vous possédez, vous recevez une somme d’argent égale au nombre de bâtiments. Vous pouvez encaisser votre argent, puis vous pouvez utiliser trois ressources ou une paire de ressources correspondantes pour acheter un spécialiste, chacun d’eux ayant une puissance unique.

Après que tous les joueurs aient joué, vous mélangez les tuiles d’action, vous les placez face vers le bas dans la rangée, puis révélez suffisamment de tuiles à l’avant de la ligne pour mettre en place le prochain tour, l’ordre du tour étant déterminé par les nombres sur les tuiles que les joueurs ont choisi le tour précédent. Une fois que vous déclenchez une des conditions de fin de jeu – par exemple, il n’y a plus de navire d’une couleur ou plus de spécialistes – vous terminez le tour, puis comptez les points pour les bâtiments construits, les spécialistes embauchés et l’argent en main.

Yamatai
Pour aller plus loin dans Yamatai :
– La fiche Ludovox
– La fiche Tric Trac

Gang Rush ou comment jouer à Fast and Furious en jeu de plateau !

Gang Rush Breakout est un jeu de course d’environ 45 minutes pour 3 à 5 joueurs dès 10 ans imaginé par Henri Molliné et édité par Ankama.
Gang RushGangsters et grosses cylindrés : dans son nouveau jeu de plateau, Ankama vous emmène à Détroit dans les années cinquante pour une course-poursuite des plus déjantées ! Préparez-vous à mettre le pied au plancher et à éliminer la concurrence. Car vous êtes attendu… Le parrain compte sur vous. Et va compter les pièces de votre butin, une à une…
Dans cet univers qui n’est pas sans rappeler la fameuse séries de films à succès Fast and Furious, le jeu vous propulse à 100 à l’heure au beau milieu d’une course-poursuite sur un pont. Il vous faudra éviter les containers, forcer des barrages de police et, bien sûr, tirer sur vos rivaux !
Les règles ne sont pas compliquées mais nombreuses. Du coup, on est dans du vrai familial + Ce n’est pas du lourd, loin de là, mais pas familial non plus.
Gang Rush Breakout - contenuLes manœuvres de votre voiture et les tirs se jouent aux dés mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser au premier abord, Gang Rush vous permet de gérer et de pondérer le hasard, notamment via un ingénieux système de relance des résultats non souhaités. Et ce, jusqu’à deux fois. 😉

Pour aller plus loin :
– la fiche Ludovox.

%d blogueurs aiment cette page :